Back Vous êtes ici : PUBLICATIONS La vie des AFC

La vie des AFC

La musique en famille

Dossier de La Vie des AFC  Juillet-Août 2015

couv lva160Qu'elle soit chantée, jouée, écoutée, la musique est bénéfique pour la famille.

Chez l’enfant, sa pratique favorise concentration et mémoire, donne une réalité au sens de l’effort, à la persévérance et augmente la confi ance en soi. Elle lui permet d’acquérir les notions de rythme, de mesure ou de coordination. Sans compter le développement émotionnel, l’expression de la personnalité ou la stimulation sensitive.

Tel l’apprentissage d’une langue, elle donne à celui qui s’y exerce d’affiner son oreille, de travailler une forme de syntaxe ou d’élargir son horizon.

En famille, elle peut constituer une activité commune. Se mettre à un instrument en même temps que son enfant ou l’aider à travailler sa leçon de musique, peut aboutir à des concerts familiaux
manifestant les progrès de petits et grands. Ci-après, le témoignage de la famille Van Heghe illustre magnifiquement cette réalité. Plus accessible, le chant. Réunions de famille, longs voyages en voiture ou tout simplement soirées hivernales, autant d’occasions d’apprendre et d’interpréter ensemble chansons traditionnelles ou actuelles, de nouer un dialogue et un lien intergénérationnel, de
transmettre un patrimoine musical et d’exprimer sa foi. Chanter dans une chorale. Rien de tel pour s’ouvrir à l’autre, s’écouter, se respecter. Le plaisir de mêler sa voix à celle des autres, de faire partie d’un grand instrument avec son individualité spécifi que, de peiner ensemble pour un concert qui fi nalement sera magnifi que, quelle gratification !

Les maîtrises peuvent être, pour un parent et son enfant ou pour des conjoints, un lieu privilégié d’échange, de complicité et de plaisir. Partager des univers musicaux, se rendre à des concerts en famille et en parler ensuite... Ceci favorise la communication. L’été, partout en France, se déroulent des événements gratuits ou des festivals abordables pour tous. Durant l’année, les grandes
salles proposent des programmes dédiés aux enfants ou aux familles. Le sujet est si vaste que, dans ce dossier, seules quelques pistes peuvent être lancées…

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Dossier-LVA160.pdf)Dossier - la musique en famille[ ]2821 Ko

n° 159 : Handicap et fragilité

couv LVA159Si le handicap et la maladie psychique affectent les liens familiaux, ils peuvent également susciter le meilleur en chacun. Du moment qu’ils sont portés avec d’autres.

Dois-je accepter ce job à Hong-Kong tandis que Maman se retrouvera seule avec mon frère polyhandicapé ? » s’interroge ce jeune professionnel. « Comment être présents sans être pesants ? », s’inquiètent ces grands-parents d’une fillette trisomique. « Comment me donner à fond sans me laisser envahir, manger par la schizophrénie de notre ado ? » cherche cette mère. « Je n’ose parler à mon épouse car je crains de la faire souffrir davantage… » confie ce père d’un garçon infirme moteur cérébral. « Puis-je me marier et fonder une famille avec un homme qui n’a pas d’atomes crochus avec mon frère autiste ? » s’interroge cette jeune femme.
Les ondes de choc du handicap, de la maladie, atteignent chaque membre d’une famille. A moins d’être portées ensemble, elles peuvent les isoler jusqu’à les séparer. Aussi, afin qu’ils puissent exprimer tant de questions
et tenter d’y répondre, s’appuyer sur les autres et la compétence de professionnels, l’Office chrétien des personnes handicapées (OCH) développe et diversifie depuis vingt ans des rencontres de frères, soeurs, parents, conjoints, enfants, grands-parents de personnes handicapées ou malades psychique.

Interview de Marie-Vincente Puiseux est responsable des événements et de la communication à l’Office chrétien des personnes handicapées (OCH).

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Dossier_LVA159.pdf)Dossier_LVA159.pdf[ ]2461 Ko

n°158 Internet : pour le meilleur et pour le pire

couv-LVA158Internet envahit le quotidien de notre famille. Se former, s'informer, rechercher un emploi ou des recettes de cuisine, se cultiver, se distraire, jouer en ligne, acheter un billet de TGV, une place de cinéma ou une paire de chaussures, consulter son compte bancaire ou ses mails, échanger sur Facebook, communiquer via Skype...

Pour le meilleur et pour le pire.

Lire le dossier complet, en pièce jointe.

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Dossier-LVA158.pdf)Internet : pour le meilleur et pour le pire[ ]2198 Ko

Formation

Formation Grandir et Aimer 2018 500x419

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix