"Mariage pour tous" : Un même mot, des réalités différentes

Vers une communication ambigüe

La loi aura des conséquences pour le lien social en rendant le mot mariage ambigu au point que quand deux personnes échangeront sur leur mariage, ni l'une ni l'autre n'aura la moindre idée du contenu que chacune y met. Le mariage y perdra son contenu et son originalité. Sur un plan quantitatif aussi, cela peut conduire à une désaffection accrue par rapport au mariage civil qui ne serait plus le fait que de quelques personnes homosexuelles et des fiancés juifs, musulmans ou catholiques qui désireraient se marier religieusement.