Mobilisation sans précédent dans la rue : le président a écouté une minorité, écoutera-t-il un million de Français ?

Communiqué de presse

A la veille du début de la discussion parlementaire sur le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe, les Français sont venus en nombre de toute la France dire leur opposition à ce texte.

Cette manifestation a été un très grand succès à mettre au crédit du million de personnes qui ont fait le déplacement à Paris et qui ont manifesté outre-mer pour demander le retrait de ce mauvais projet de loi, à l'invitation des associations co-organisatrices de La Manif pour tous.

Une réponse de l'Elysée n'a pas attendu que les derniers manifestants soient comptés, évoquant la " consistance " de la manifestation et le respect dont la sensibilité ainsi exprimée doit bénéficier, mais assurant qu' " elle ne modifie pas pour autant la volonté du gouvernement d'avoir un débat au Parlement pour permettre le vote du projet de loi l'autorisant ".

Pour les Associations Familiales Catholiques (AFC), cette réponse n'est ni acceptable, ni à la hauteur de l'enjeu et de la mobilisation. Elle l'est d'autant moins que l'opposition des Français à ce texte se renforce chaque jour, et d'abord sur une de ses principales conséquences : la possibilité pour les couples de personnes de même sexe d'adopter des enfants.

Les AFC appellent solennellement le président de la République à retirer le projet de loi " Taubira ". Alors, il pourra se présenter comme le président du rassemblement, du courage et de l'unité.

Le président commettrait une faute en ne comprenant pas que c'est le président de la République, garant des institutions, qui est lui et lui seul interpellé sur un projet qui ébranle le mariage, institution républicaine.

De leur côté, les AFC vont poursuivre et amplifier leurs actions de terrain pour faire connaître plus largement les conséquences concrètes du projet de loi.