Bannière manif 19 janv site

Back Vous êtes ici : Société Questions de société Bioéthique/Ecologie de l'homme 12 raisons de rejeter la résolution "Estrela" sur la "Santé et les Droits Sexuels et Génésiques" au Parlement européen

12 raisons de rejeter la résolution "Estrela" sur la "Santé et les Droits Sexuels et Génésiques" au Parlement européen

Mesdames et Messieurs mes députés,

Demain, mardi 22 octobre 2013, vous aurez à prendre position et à voter, au nom des citoyens que vous représentez, sur le rapport Estrela sur la santé et les « droits » sexuels et reproductifs. Ce rapport, au nom de l’égalité homme-femme, veut faire la promotion  et ériger comme en norme l’accès à la contraception et aux services d'avortement sûr et légal, l’accès à l'information et à l'éducation à la sexualité pour les jeunes... alors même qu’à l’origine ce rapport devait améliorer la sécurité et de la santé des travailleuses enceintes, accouchées ou allaitantes au travail.

A cette occasion, un amendement n°1 vous sera soumis, proposant une résolution alternative au texte. Nous vous demandons de le voter et, si cet amendement n’était pas adopté, un vote négatif sur la résolution proposée par Madame Estrella manifesterait votre attachement à conserver au niveau des Etats la compétence qui est la leur.

Nous sommes tous convaincus que chaque citoyen a le droit à des services de santé, à la protection et au soutien. Cependant, aucun de ces points ne trouvent une réponse adéquate dans le texte présenté par Madame Estrela. Il va même au-delà des compétences européennes : il est en contradiction avec des décisions européennes et avec des législations nationales, sur des
sujets sans consensus. Il est également en contradiction avec le droit à la vie reconnu à chaque personne, membre de l'UE ou non, par la Charte des Droits fondamentaux. Il n’entend protéger de façon spécifique ni la maternité, ni l’enfance. Au contraire, il tente de créer un droit à l’avortement comme droit fondamental, sans aucune assise légale internationale. Enfin, il méconnaît les droits et les intérêts des enfants, et la liberté de conscience des professionnels.

Il est aujourd’hui, comme à chaque fois que vous êtes sollicités, essentiel de voter en conscience, en pesant les conséquences de l'adoption d'un tel texte, en mesurant la vision implicite qu’un tel texte, s’il était ratifié, porte de la considération de la personne humaine et des relations en société.

Lire et télécharger les documents sur le site de la FAFCE :

Actualités des familles La Croix