Back Vous êtes ici : Société Questions de société Démographie et conditions de vie Age moyen à la naissance : le décalage dans le temps se confirme

Age moyen à la naissance : le décalage dans le temps se confirme

L'INSEE a publié une étude confirmant l'augmentation de l'âge de la mère au premier enfant, même si cette tendance cette se ralentir. Ainsi, « en 2010, en France métropolitaine, les femmes ont en moyenne leur premier enfant à 28 ans, soit quatre ans plus tard qu'à la fin des années 1960 ». De façon globale, « l'âge moyen des mères à l'accouchement, quel que soit le rang de naissance de l'enfant, atteint 30 ans en 2010, contre 27,3 en 1967 ».

C'est, ensuite, évidemment, l'âge à chaque maternité qui augmente, ce décalage dans le temps illustrant aussi certains freins à l'accueil d'un nouvel enfant au sein d'une famille et le fait que la descendance finale se réduise. De fait, 44 % des nouveau-nés de 2010 étaient des premiers enfants : « cette part a légèrement augmenté depuis 1967, tout comme celle des deuxièmes enfants. Les naissances de rangs plus élevés sont en contrepartie moins fréquentes : 15 % des bébés nés en 2010 sont des troisièmes enfants et 6 % sont des bébés de quatrième rang ou plus, soit 21 % au total. En 1967, cette part était de 35 %, tout comme celle des premiers enfants ».

Cette étude illustre une autre des caractéristiques de l'accueil de l'enfant dont il est clair qu'elles sont étroitement corrélées entre elles :
- « les diplômées du supérieur sont ainsi celles qui ont leur premier enfant le plus tard : 1,7 an de plus que la moyenne des femmes résidant en France métropolitaine. À la naissance de leur premier enfant, les femmes sans diplôme ont trois ans de moins que la moyenne. Elles commencent donc la constitution de leur famille près de cinq ans avant les diplômées du supérieur », ces dernières se caractérisent cependant par une durée moyenne entre leurs deux premiers enfants légèrement inférieure à celle de l'ensemble des femmes
- « l'âge moyen à la première naissance diffère sensiblement d'une région à l'autre.Les femmes ont leur premier enfant le plus tôt dans le nord de la France. Plus on va vers le sud, plus les femmes deviennent mères tardivement. La région Île-de-France se distingue de ses voisines : l'âge au premier enfant y est le plus élevé de France métropolitaine, supérieur de près d'un an à la moyenne nationale »,
- la durée moyenne entre les deux premières naissances « est relativement stable depuis le début des années 1980, autour de 3,9 ans, avec une légère tendance à diminuer ces dernières années. Pour les mères concernées, la durée entre le deuxième et le troisième enfant est un peu plus élevée (4,3 ans environ) et suit la même évolution »

De tels chiffres sont riches d'enseignement pour la politique familiale. Ils illustrent clairement les questions en matière d'harmonisation entre vie familiale et vie professionnelle et, pratiquement, l'impossibilité pour beaucoup de Français faisant des études de fonder une famille pendant cette période, bien loin de leurs aspirations profondes.

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix