Back Vous êtes ici : Société Questions de société Démographie et conditions de vie 2012 : année du mariage ?

2012 : année du mariage ?

mariesL'Insee vient de publier les statistiques d'état civil sur les mariages en 2012.

L'étude révèle ainsi que, « en 2012, 245 930 mariages ont été enregistrés en France (hors Mayotte), dont 239 840 en France métropolitaine.

Après une baisse quasi-continue depuis 2000, le nombre de mariages augmente ainsi en 2012 (+ 3,8 %) après avoir fortement baissé en 2011 (− 5,9 %). Cette année-là, le nombre de mariages avait atteint son niveau le plus bas depuis le début du XXe siècle en dehors des années de guerre (1914-1918 et 1940-1944). Il est possible qu'une modification du droit fiscal [...] soit en partie à l'origine de la baisse importante des mariages en 2011 »

Sur le plan de l'âge du mariage, les évolutions antérieures ont, par contre, plutôt tendance à se confirmer : « En moyenne, les hommes qui se sont mariés pour la première fois en 2012 ont 33,3 ans et les femmes, 31,3 ans. Depuis 15 ans, ces âges au premier mariage ont progressé de trois années pour les deux conjoints, stabilisant l'écart d'âge moyen entre époux et épouses à deux années ».

Autre fait notable, dont on peut se demander s'il est à rapprocher de la perspective d'une modification substantielle du mariage perçue déjà par les couples dans les débats autour du « mariage pour tous », « la part des premiers mariages dans l'ensemble des mariages augmente en 2012, aussi bien pour les hommes que pour les femmes, après cinq années de stabilité : elle est respectivement de 80,2 % et 81,3 % (contre 79,4 % et 80,6 % en 2011). Parmi les mariages enregistrés en 2012, 72 % des mariages sont célébrés entre deux célibataires, 9 % entre deux divorcés, 9 % entre un homme divorcé et une femme célibataire et 8 % entre une femme divorcée et un homme célibataire ». Certains ont-ils voulu se marier dans un cadre juridique encore porteur d'un sens partagé ? Cela semble plausible quand on remarque (au-delà des variations géographiques), par ailleurs, que « en 2012, 58 % des mariages sont célébrés entre juin et septembre. Le profil saisonnier des mariages est donc un peu moins marqué qu'en 2011 puisque la part célébrée entre juin et septembre était de 62%. En particulier la part des mariages célébrés en juillet passe d'environ 19 % en 2010 et 2011 à 13 % en 2012 (le 14 juillet tombant un samedi cette année-là) ».

Voilà des chiffres qui éclairent indirectement certaines des conséquences de la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples composés de personne de même sexe : ils montrent que ces effets étaient perçus par ceux qui s'apprêtaient à se marier, fût-ce intuitivement.

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix