A la Une

  • Pause
  • Previous
  • Next
1/6

Bioéthique

Loi de bioéthique en seconde lecture
Écrivez à votre député
👇

Carte Ixène santé bioéthique

Dossiers

Revirement de la CEDH : la diversité des approches en Europe concernant les symboles religieux dans l’espace public finalement reconnue

Communiqué de presse de la COMECE

La COMECE salue le jugement avisé de la Cour européenne des droits de l'homme de Strasbourg dans l'affaire Lautsi c. Italie. La Grande Chambre de la CEDH a jugé ce 18 mars 2011 que la présence de crucifix dans les écoles publiques italiennes n'était pas contraire au droit à l'éducation. Cette décision réfute clairement le précédent jugement (2009) de la Chambre de la CEDH. La COMECE voit dans cette décision une reconnaissance de la place légitime du Christianisme dans l'espace public et de la diversité des traditions culturelles en Europe.

C'est un fait qu'il existe en Europe une diversité de modèles régissant la manière d'appréhender la religion et les symboles religieux dans les écoles et l'espace public. Cette diversité résulte des différentes traditions, identités et histoires dans les Etats membres, et de la variété de contextes des relations Église-État. La Cour reconnaît ainsi à raison que l'absence « de consensus européen concernant la présence de symboles religieux dans les écoles publiques » doit être pris en compte dans le jugement de cette affaire.

La présence de crucifix dans les écoles n'empêche pas de prodiguer un enseignement objectif, critique et dans un esprit pluraliste. La présence de ce symbole religieux particulier vise plutôt à transmettre des valeurs morales de base dans les écoles publiques.

Considérant le principe catholique de subsidiarité, la COMECE partage le point de vue de la Cour : le niveau le plus approprié pour juger de façon éclairée ces affaires, qui sont profondément enracinées dans la tradition particulière d'un pays, est le niveau national.

Le Crucifix symbolise la crucifixion et la résurrection de Jésus Christ. C'est pourquoi les Chrétiens de toutes confessions voient dans le symbole de la Croix l'amour inconditionné de Dieu pour toute l'humanité. Pour les croyants d'autres religions et même pour les non-croyants, la croix peut être appréciée comme un symbole de non violence et de résistance à la vengeance. Son exposition publique rappelle à tous les êtres humains la nécessité de respecter la dignité humaine, un principe qui est à la source de tous les droits fondamentaux.

www.comece.org

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter la porte-parole de la COMECE Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Groupe Facebook des AFC

groupe facebook esprit de famille

Coup de cœur

Le sommeil ami de lhomme

Les derniers tweets

Les AFC sur Facebook

Actualités des familles La Croix