Back Vous êtes ici : Education

Parents, premiers éducateurs de leurs enfants

Les AFC ont toujours eu à cœur de répondre au mieux aux besoins des parents, de se mettre au service de la famille, en particulier dans l’éducation.


L’un des axes majeurs des AFC est de soutenir les parents, « premiers éducateurs » de leurs enfants puisqu’ils leur ont donné la vie. Les AFC ont dès l'origine été créées pour défendre la liberté de l’enseignement à travers la sauvegarde des établissements de l’enseignement catholique. Ainsi, l’éducation, objectif essentiel et permanent des AFC, s’enracine dans nos origines pour demeurer au centre de notre action.

Lire la suite

Colloque aux Bernardins pour les 20 ans des Chantiers Educations le 30 janvier


Le président des AFC, Antoine Renard vous invite à fêter les 20 ans des Chantiers-Éducation lors d'un colloque parrainé par le ministre de l'Education nationale :

"Eduquer est un travail qui accompagne un enfant dans sa construction de la naissance jusqu'à l'âge d'homme ou de femme. Il s'agit d'un processus complexe, aux multiples dimensions. Les parents donnent le LA de cette partition dont ils jouent la première voix, mais pas la seule. D'autres acteurs y jouent aussi leur voix : école bien sûr, mais aussi mouvements de jeunesse, lieux de loisirs, réseaux amicaux... Tous contribuent à faire de l'éducation un processus dynamique tout en posant la question de sa cohérence, en vue de l'unité de la personne.
À quelles conditions ces diverses interventions peuvent-elles renforcer les parents dans leur rôle ?

Comment aider ces derniers à aborder les apports des différentes « voix » sur un mode qui reconnaisse plus qu'une simple complémentarité ou qu'une délégation incontournable ?
Comment favoriser de réelles complicités éducatives pour une éducation unifiante pour chaque enfant ?

Le succès rencontré par les Chantiers-Éducation depuis 20 ans montre que l'éducation est une question cruciale pour notre société, objet de nombreuses incertitudes et attentes. En
organisant ce colloque, les AFC veulent apporter leur réponse à ce besoin éducatif. Le colloque permettra de réfléchir à la problématique de « l'unité » en elle-même et de voir que
cet enjeu éducatif se révèle avec une acuité particulière dans les relations parents - école et au moment de l'adolescence.

Pour les AFC, il y a là des voies pour faire de « l'unité » une ambition à la fois éducative et politique. Grâce à leur méthode et à leurs objectifs, les Chantiers-Éducation sont plus que jamais une réponse particulièrement précieuse."

Programme du Colloque du 30 janvier 2010 au Collège des Bernardins

De nombreuses Conférences et tables rondes jaloneront cette journée :

L'unité en question animé par Thibaud Collin (philosophe)

Parents-école : construire une complicité éducation animée par Agnès Aushitzka (La Croix)

Adolescence : un temps inutile ? animée par Delphine Héran (Radio notre Dame)

Retrouvez ces deux tables rondes sur KTO, dans le cadre des mardis des Bernardins, les 23 février et 2 mars 2010.

Sous le parrainage du Ministre de l'Education Nationale

Vous pouvez nous aider à organiser ce colloque et soutenir l'action des chantiers-éducation grâce à un don


La lutte contre les discriminations à l’école

De nombreuses familles s'interrogent sur les actions conduites en milieu scolaire pour lutter contre les discriminations, pour l'essentiel par des associations - dont certaines bénéficient d'un agrément*. Ces actions renvoient à certains éléments du programme (ainsi, pour les classes de CE2, CM1 et CM2, le programme d'instruction civique et morale comprend « le refus des discriminations de toute nature »).

De fait, a priori, les objectifs affichés par ces interventions paraissent légitimes (par exemple lutter contre les agressions, les insultes et toute attitude trahissant un mépris des personnes homosexuelles). Un examen précis de supports d'intervention montre que leur finalité est contradictoire avec les principes qui pourraient justifier qu'elles aient lieu (neutralité, laïcité, caractère d'intérêt général). Bien plus, certains de ces projets soulèvent d'importantes difficultés pour les élèves, par exemple du fait de l'âge de ces derniers, ou parce qu'ils cherchent à susciter une adhésion de nature émotionnelle. Par ailleurs, ils rappellent le risque, identifié en 2004 par la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNDH), d'ériger l'orientation sexuelle en composante identitaire au même titre que l'origine ethnique, la nationalité ou la religion. Une telle approche, toujours suivant la CNDH, conduit à atténuer, au nom de la lutte contre les discriminations, la protection due à chaque personne, sans distinction, au profit de la protection de groupe de personnes.

Dans ce contexte, outre des actions contentieuses, les AFC ont exprimé leur position auprès des pouvoirs publics. Elles continuent à diffuser le vade mecum consacré aux relations parents-écoles. Il constitue un outil précieux pour sensibiliser les parents et leur permettre d'agir à bon escient au sein de l'école. Il permet aussi d'argumenter auprès des pouvoirs publics sur ces sujets sensibles.

 

* L'agrément permet à l'association qui en bénéficie de pouvoir intervenir dans les établissements scolaires sans avoir à présenter au préalable le dossier de son intervention au rectorat. Si les interventions restent soumises à l'accord du chef d'établissement, l'agrément lève ainsi un verrou de contrôle et donne une forte légitimité aux associations qui en bénéficient et qui sollicite les chefs d'établissement. Le décret prévoit que les associations d'envergure nationale doivent être agréées par le ministre et les associations locales par le recteur d'académie

Colloque aux Bernardins : "Des héritiers sans testament - éduquer pour un monde ouvert"

Ce colloque (au cours duquel les Chantiers-Éducation des AFC animeront un atelier) se déroulera les 15 et 16 janvier 2010 et aura pour thème principal la réflexion sur le sens de l'éducation et sur la responsabilité des éducateurs aujourd'hui, avec en arrière-plan une interrogation pluri disciplinaire sur la question de la transmission

Plus d'information sur le site du Collège des Bernardins : www.collegedesbernardins.fr

Campagne du CSA : protection des mineurs à la télévision

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) lance à l'occasion du 20ème anniversaire de l'adoption de la Convention internationale des droits de l'enfant deux campagnes de sensibilisation à la protection des mineurs à la télévision. La première s'adresse aux parents d'enfants de moins de 3 ans et s'intitule « La télévision n'est pas toujours un jeu d'enfant ». La seconde, « A la télévision, ces signaux sont là pour nous aider à protéger nos enfants », attire l'attention sur le dispositif de signalétique jeunesse qui a pour but d'aider les parents et adultes à être vigilants aux émissions qui ne sont pas recommandées pour les enfants et jeunes adolescents.
Cette mobilisation en faveur de la protection des mineurs rejoint les préoccupations de la CNAFC pour la mise en oeuvre d'une véritable éducation au monde de l'image dans laquelle les parents soient pleinement impliqués.

Pour accéder à la présentation de la campagne sur le site du CSA : http://www.csa.fr/protection_mineurs_TV/?rub=1

Coup de cœur

livre laetitia de calbiac

Actualités des familles La Croix