Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Santé

Santé

Qualité des hôpitaux et des cliniques : je m’informe, je choisis !

En partenariat avec la Direction générale de l'offre de soins (DGOS) et l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH), la Haute autorité de santé (HAS) a mis en place un service en ligne d'aide au choix et à l'orientation des patients et usagers en recherche d'un établissement de santé.
Jusqu'à présent, ces données étaient assez confidentielles. Désormais, on peut accéder d'un simple clic à des informations fiables, actualisées, comparatives et personnalisées de près de 5500 établissements de santé : Scope Santé.

Différentes fonctionnalités sont proposées à l'internaute :

  • cartographier et géolocaliser les hôpitaux et cliniques,
  • obtenir les informations générales de chaque établissement,
  • personnaliser et préciser sa recherche d'informations (sur la qualité de soins et l'activité des hôpitaux et cliniques),
  • comparer les établissements de santé entre eux.

« La HAS entend ainsi promouvoir la transparence en matière d'information en santé à destination du grand public », affirme d'emblée le Pr Jean-Luc Harousseau, président de la HAS. Elle répond ainsi à la nouvelle mission qui lui a été confiée par la loi de financement de la sécurité sociale 2012, intitulée « coordonner l'élaboration et assurer la diffusion d'une information adaptée sur la qualité de la prise en charge dans les établissements de santé à destination des usagers et de leurs représentants ».

En savoir plus sur le site de la HAS

L'agrément de la CNAFC en qualité d'association représentant les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique a été renouvelé pour une période de 5 ans à compter du 18 mars 2014. Grâce à cet agrément, les AFC participent à la vie des établissements de santé et représentent les malades et leurs familles au sein des instances médico-sociales à l'échelon National et Régional.

Ce qu’il faut savoir pour que le soleil reste un plaisir

stockvault-vacancesEn France métropolitaine, c'est entre les mois de mai et d'août que le rayonnement solaire est le plus intense.

L'exposition aux rayonnements solaires ultraviolets (UV) et artificiels reste la première cause de des cancers cutanés, dont le mélanome. 80 000 nouveaux cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année.

Alors, pour toutes vos activités de plein air, que vous soyez dans votre jardin, à la terrasse d'un café, à la plage, à la montagne ou à la campagne, lorsque vous faites du sport ou tout simplement lorsque vous vous promenez... protégez-vous, pour que le soleil reste un plaisir.

L'INPES recommande quatre gestes simples et faciles à retenir :

  • Evitez les heures les plus ensoleillées entre 12h00 et 16h00 et rechercher l'ombre
  • Protégez encore plus vos enfants
  • Couvrez-vous avec un chapeau, des lunettes et un tee-shirt
  • Appliquez de la crème solaire toutes les 2 heures et renouvelez-la après chaque baignade


Retrouver ces conseils pratiques sur le site de l'INPES

Curatelle/tutelle : un guide pour vous aider à protéger vos proches

Environ 800 000 personnes protégées, dont plus de la moitié par leur famille
Ce nombre s'accroît chaque année.
Le grand âge, la maladie, le handicap, les accidents de la vie sont autant de causes qui peuvent rendre l'un de nos proches vulnérables, au point qu'il ne puisse plus agir seul dans son intérêt. La France compte en effet plus de 800 000 personnes faisant l'objet d'une mesure de protection et ce nombre s'accroît chaque année.
Lorsqu'une personne ne semble plus faire face à ses obligations quotidiennes et qu'elle se met en difficulté, voire en danger, son entourage ressent naturellement le besoin de lui venir en aide. Il appartient, en effet, à la famille de veiller à la protection de la personne et de ses biens. Plus encore, elle peut être tenue responsable de n'avoir rien fait.

Des réponses à vos principales questions
De nombreuses questions se posent alors autour de l'opportunité d'intervenir, de la forme de cette intervention, des démarches à accomplir et de leurs conséquences. Il faut dire que la mission de protection est lourde de conséquences pour la personne protégée et lourde de responsabilités pour le tuteur ou pour le curateur.

4 partenaires mobilisés
Afin de permettre aux familles d'assumer cette mission dans les meilleures conditions, les quatre fédérations d'associations engagées dans la protection judiciaire des majeurs se sont réunies pour réaliser ce guide, CNAPE (Convention Nationale des Associations de Protection de l'Enfant), FNAT, (Fédération Nationale des Associations Tutélaires), UNAF (Union National des Associations Familiales), UNAPEI (Union Nationale des Associations de Parents d'Enfants Inadaptés).

Le guide est disponible en version électronique

Coup de cœur

Film Dessin animé Le voyage du Pèlerin

Actualités des familles La Croix