Back Vous êtes ici : Vie pratique Association de consommateurs Fiches pratiques

Fiches consommation

L’activité « Consommation » est importante pour les AFC, car les familles ne peuvent s’épanouir sur le plan spirituel que si les conditions économiques dans lesquelles elles se trouvent sont satisfaisantes. Il s’agit aussi pour nous d’une fonction d’entraide envers les plus démunis. Enfin, il est important de prévenir en formant les consommateurs, et notamment les jeunes, pour qu’ils puissent prendre conscience de leur rôle futur de responsables de famille.

Nous savons que ceci demande d’abord du bon sens, mais aussi quelques connaissances pour éviter des erreurs. C’est pourquoi le groupe « consommation » de la CNAFC a décidé de diffuser des fiches donnant les informations élémentaires sur chaque sujet traité. Le groupe « consommation » de la CNAFC produit aussi des études très fouillées sur certains sujets, que nous mettrons à votre disposition en format PDF.

A vélo soyez bien équipés

Le soleil revient, les promenades à vélo aussi !

Avant de partir en vélo en famille, assurez-vous d’être bien équipés : le casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans.

a velo soyez bien equipes ori

Numéros surtaxés : ne tombez pas dans le piège !

Fotolia arnaque telephoneVous recevez des appels et/ou sms vous demandant de rappeler en urgence votre banque, vous indiquant que vous avez gagné à un jeu concours, ou vous demandant d'appeler un numéro pour venir retirer un colis ? Attention, dans la plupart des cas il s’agit de pratiques frauduleuses qui vous poussent à appeler des numéros surtaxés ! Soyez vigilants et consultez les conseils de la DGCCRF.

10 conseils pour éviter les pièges

1- Attention aux appels trop rapidement raccrochés provenant de numéros que vous ne connaissez pas !
2- Méfiez-vous des messages pré enregistrés vous demandant de rappeler pour un colis ou un gain attractif !
3- Sachez identifier les types de numéros surtaxés : numéros à 10 chiffres commençant par 081-082-089, numéros courts à 4 chiffres commençant par 1 ou 3, numéro à 6 chiffres commençant par 118.
4- Signalez au 33700 les numéros donnant lieu aux abus.
5- En cas de doute sur un numéro que l’on vous invite à rappeler, consultez l’annuaire inversé pour connaître l’entreprise concernée et le prix du service : www.infosva.org
6- Activez une option de blocage des appels vers des numéros surtaxés proposée par l’opérateur.
7- Si vous êtes sollicité par une entreprise dont vous êtes client, appelez plutôt son numéro habituel.
8- Apprenez à reconnaître la signalétique tarifaire mise en place pour les numéros surtaxés (un prix associé à une couleur) : vert gratuit, gris tarification classique, violet numéro surtaxé.
9- Ecoutez avec attention les messages d’information (sur le tarif appliqué pour la communication, par exemple) fourni par le numéro appelé ;
10- Certains fraudeurs basés à l’étranger n’hésitent pas à se faire passer pour de grandes enseignes. Soyez vigilant !
https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/dgccrf/documentation/fiches_pratiques/fiches/fp-numeros-surtaxes.pdf

Quelques conseils avant de partir « aux champignons en famille »

Les conditions météorologiques de la fin septembre plus fraîches et humides ont favorisé la pousse des champignons. Selon une alerte de l’Agence nationale de la sécurité des aliments (Anses), 181 cas d’intoxications ont été enregistrés les deux dernières semaines de septembre.

L’Agence nationale de sécurité des aliments (Anses) et la Direction générale de la santé (DGS) vous recommandent de :
• Ne ramassez que les champignons que vous connaissez avec certitude. Au moindre doute : abstenez-vous ;
• Si vous n'êtes pas sûrs de vous à 100%, demandez l'avis d'un spécialiste (pharmacien par exemple) ;
• Ramassez la totalité du champignon, pied et chapeau, pour mieux le reconnaître ;
• Évitez les bords de route, les aires industrielles, les décharges et tout site pollué : les champignons concentrent les polluants ;
• Déposez les champignons dans une caisse ou un carton, mais jamais dans un sac plastique qui accélère le pourrissement ;
• Séparez les champignons récoltés par espèce. Un champignon vénéneux peut en contaminer un autre ;
• Lavez-vous soigneusement les mains après la récolte ;
• Conservez les champignons au réfrigérateur et consommez-les dans les deux jours maximum ;
• Ne consommez jamais les champignons crus ;
• Ne jamais proposer de champignons cueillis à de jeunes enfants

Un réflexe utile : photographiez votre cueillette avant cuisson !
La photo sera utile au pharmacien ou au médecin du centre antipoison en cas d’intoxication, pour décider du traitement adéquat.

En cas d’apparition d’un ou plusieurs des symptômes notamment diarrhées, vomissements, nausées, tremblements, vertiges, troubles de la vue, etc.) à la suite d’une consommation de champignons de cueillette : appelez immédiatement le 15 ou le centre antipoison de votre région, et précisez que vous avez consommé des champignons.

Les symptômes peuvent apparaître le plus fréquemment dans les 12 heures après la consommation, mais dans certains cas, l’intoxication peut apparaître plus tard
Il est utile de noter les heures du ou des derniers repas, l’heure de survenue des premiers signes et de conserver les restes de la cueillette pour identification.
Voir tous les conseils de l’ANSES

Conférence

affiche conf chretiens et politique 2018 05 24

 

 

Coup de cœur

livre laetitia de calbiac

Actualités des familles La Croix