Back Vous êtes ici : Vie pratique Association de consommateurs Fiches pratiques

Fiches consommation

L’activité « Consommation » est importante pour les AFC, car les familles ne peuvent s’épanouir sur le plan spirituel que si les conditions économiques dans lesquelles elles se trouvent sont satisfaisantes. Il s’agit aussi pour nous d’une fonction d’entraide envers les plus démunis. Enfin, il est important de prévenir en formant les consommateurs, et notamment les jeunes, pour qu’ils puissent prendre conscience de leur rôle futur de responsables de famille.

Nous savons que ceci demande d’abord du bon sens, mais aussi quelques connaissances pour éviter des erreurs. C’est pourquoi le groupe « consommation » de la CNAFC a décidé de diffuser des fiches donnant les informations élémentaires sur chaque sujet traité. Le groupe « consommation » de la CNAFC produit aussi des études très fouillées sur certains sujets, que nous mettrons à votre disposition en format PDF.

Comment fonctionnent les services client Numericable – SFR

Chaque consommateur peut un jour ou l'autre se trouver face à une difficulté face à son fournisseur de communication électronique. Soit pour des informations, soit pour un litige ou une assistance.
Les opérateurs principaux ont mis en place des services spécialisés.
Cette fiche a pour objet d'indiquer les services du Groupe NUMERICABLE-SFR , Virgin.

Information du consommateur sur la durée de disponibilité de pièces détachées

Information du consommateur de la durée de leur disponibilité avant la décision d'achat, et au moment de l'achat : une obligation du fournisseur et du vendeur à partir du 1er mars 2015.

Pourquoi cette fiche

Toutes les familles ont, un jour ou l'autre, été confrontées à l'impossibilité d'une réparation banale faute de trouver une pièce détachée ! Elles ont dû jeter l'objet, le meuble, ou l'appareil ! Pourtant depuis longtemps, le Code de la Consommation comportait un article sur ce sujet mais trop général et non appliqué.

La loi sur la consommation du 17 mars 2014 a renforcé cet article en définissant les conditions d'information (écrites), les moments (avant l'achat sur les documents commerciaux, et au moment de l'achat sur les documents de vente) de cette information, (L111-3 et R111-3), la responsabilité du vendeur (L111-4 & R111-4) et des sanctions fortes en cas de non-respect (L111-6).

Cette fiche a pour objet de préciser les informations que le consommateur devra obtenir à partir du 1er mars 2015 pour les biens mis sur le marché.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Pièces détachées de biens meubles.pdf)Pièces détachées de biens meubles.pdf[ ]490 Ko

Quelques conseils avant de partir « aux champignons en famille »

La fin de l'été jusqu'aux premières gelées de l'automne est le moment idéal pour la cueillette des cèpes, girolles et autres coulemelles...

Mais attention à cueillir en toute sécurité.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail (ANSES) rappelle les recommandations suivantes:

  • Ne ramassez que les champignons que vous connaissez avec certitude. Au moindre doute : abstenez-vous ;
  • Ramassez la totalité du champignon, pied et chapeau, pour mieux le reconnaître ;
  • Si vous n'êtes pas sûrs de vous à 100%, demandez l'avis d'un spécialiste (pharmacien par exemple) ;
  • Évitez les bords de route, les aires industrielles, les décharges et tout site pollué : les champignons concentrent les polluants ;
  • Déposez les champignons dans une caisse ou un carton, mais jamais dans un sac plastique qui accélère le pourrissement ;
  • Séparez les champignons récoltés par espèce. Un champignon vénéneux peut en contaminer un autre ;
  • Conservez les champignons au réfrigérateur et consommez-les dans les deux jours maximum ;
  • Ne consommez jamais les champignons crus.

En cas d'apparition d'un ou plusieurs des symptômes associés à une consommation de champignons de cueillette (tremblements, vertiges, troubles de la vue, nausées, vomissements...), il faut appeler immédiatement un centre antipoison ou le Centre 15.

Les symptômes peuvent apparaître le plus fréquemment dans les 12 heures après la consommation, mais dans certains cas, l'intoxication peut apparaître plus tard.

Il est utile de noter les heures du ou des derniers repas, l'heure de survenue des premiers signes et de conserver les restes de la cueillette pour identification.

Voir tous les conseils de l'ANSES sur son site

Les AFC agissent en tant  qu’association de consommateurs pour informer les familles et les aider à résoudre leurs difficultés quotidiennes.

Se défendre et s'informer

Actualité La Croix

footer fb footer twitter footer youtube