Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Developpement durable

Développement durable

Consomag : le cartable scolaire peut rimer avec sain et durable !

Fotolia enfant cartableA la rentrée scolaire mais aussi à tout moment quand nous devons renouveler le matériel scolaire de nos enfants, au-delà du facteur prix, pensons à adopter des réflexes pour un achat plus écologique et plus respectueux de la santé de notre famille.

Ce consomag de septembre 2016 vous aide à aborder le sujet du cartable sain !

http://www.conso.net/content/le-cartable-scolaire-peut-rimer-avec-sain-et-durable-avec-la-cnafc

Un quiz pour la rentrée avec l’ADEME

Fotolia ecolePrêts pour une rentrée sous le signe de l'environnement et des économies ?

Faites le quiz proposé par l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME).

C’est la rentrée et le moment de faire le point sur le matériel scolaire de vos enfants. Au-delà du facteur prix, pensez à adopter des réflexes salutaires pour un achat plus écologique et plus respectueux de la santé de votre famille.

Le cartable des écoliers n'est pas dangereux que pour le dos. Une étude de l'Observatoire de la Qualité de l'Air Intérieur révèle que la concentration des polluants est plus importante à l'intérieur des salles de classe qu'à l'extérieur.
Certaines fournitures scolaires contiennent des produits nocifs pour la santé, comme des solvants, des métaux lourds, des conservateurs, "certains pouvant se retrouver dans l'air ambiant respiré par les élèves", précise l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME).

Pour bien acheter et être sûr des performances des produits, des labels officiels existent sur bon nombre de fournitures scolaires. Ils garantissent la qualité du produit et un impact environnemental réduit de son cycle de vie : de sa fabrication à son élimination. Ils limitent aussi l’utilisation de produits toxiques pour l’environnement et la santé.

A l'heure où vous arpentez avec vos enfants les rayons des magasins pour remplir les cartables, êtes-vous prêt pour une rentrée sous le signe de l'environnement et des économies ?

Découvrez le grâce au Quiz ADEME !

Eau du robinet : tout comprendre

robinet eauLe raccordement au réseau de distribution d'eau est-il obligatoire ?

Quelle est la procédure à suivre en cas d'impayés ? Comment sont fixés les tarifs ? Peut-on contester l'exactitude d'un relevé de compteur ? À qui incombe la responsabilité en cas de fuite ou de gel ?

C'est pour répondre à ces questions, qui ont donné lieu à une importante jurisprudence, que la DGCCRF vient d'éditer un guide pédagogique à l'usage des collectivités locales et des exploitants de service, mais également des consommateurs.

Illustré par des exemples concrets, le document, qui se veut pédagogique et pratique, répertorie de manière thématique la réglementation et la jurisprudence applicables à chaque étape clé du processus : souscription du contrat, facturation, paiement, résiliation du contrat… etc.

Il propose en outre un éclairage sur les droits et obligations du service de l’eau et de l’usager, identifie les différents types clauses abusives relevées lors des enquêtes de la DGCCRF et rappelle les recommandations de la Commission des clauses abusives.

Les sacs plastiques c'est fini !

sacsplastiques XSDepuis le 1er juillet, l'interdiction des sacs à usage unique est entrée en vigueur, qu’ils soient gratuits ou payants, prévue par la loi sur la transition énergétique.

Tous les sacs distribués aux caisses devront être réutilisables pour éviter que les océans ne se transforment en mers de plastiques…

Seuls seront autorisés en caisse les sacs en papier, en tissu ou en plastique biosourcé compostable, c’est-à-dire fabriqués à partir de matières biologiques, type amidon de pomme de terre ou de maïs.

Tous les commerces sont concernés, aussi bien les supermarchés que les marchés en plein air ou les commerces de proximité : boulangerie, épicerie, pharmacie, station-service…

A vos cabas !

Plus d'information sur le site du service-public.

La fin des sacs plastiques en caisse au 1er juillet

full shopping cart iconL’interdiction des sacs de caisse en plastique à usage unique s’appliquera finalement à partir du 1er juillet prochain, a annoncé lundi la ministre de l’écologie Ségolène Royal. Les sacs ou emballages en plastique qui ne sont pas en caisse et contenant des denrées alimentaires seront, eux, prohibés au 1er janvier 2017.

Chaque année, dans les pays de l'Union européenne, près de 8 milliards de sacs plastique terminent dans la nature. Grâce aux efforts des enseignes, leur production a été divisée par dix en une quinzaine d'années, mais puisqu'ils mettent en moyenne quatre cents ans à disparaître, la différence ne s'en ressentira que dans plusieurs siècles…

Prenons dès maintenant l’habitude de faire nos courses avec notre propre cabas !

En savoir plus sur le site du service public

 

Actualités des familles La Croix