Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Developpement durable

Développement durable

Eau du robinet : tout comprendre

robinet eauLe raccordement au réseau de distribution d'eau est-il obligatoire ?

Quelle est la procédure à suivre en cas d'impayés ? Comment sont fixés les tarifs ? Peut-on contester l'exactitude d'un relevé de compteur ? À qui incombe la responsabilité en cas de fuite ou de gel ?

C'est pour répondre à ces questions, qui ont donné lieu à une importante jurisprudence, que la DGCCRF vient d'éditer un guide pédagogique à l'usage des collectivités locales et des exploitants de service, mais également des consommateurs.

Illustré par des exemples concrets, le document, qui se veut pédagogique et pratique, répertorie de manière thématique la réglementation et la jurisprudence applicables à chaque étape clé du processus : souscription du contrat, facturation, paiement, résiliation du contrat… etc.

Il propose en outre un éclairage sur les droits et obligations du service de l’eau et de l’usager, identifie les différents types clauses abusives relevées lors des enquêtes de la DGCCRF et rappelle les recommandations de la Commission des clauses abusives.

Les sacs plastiques c'est fini !

sacsplastiques XSDepuis le 1er juillet, l'interdiction des sacs à usage unique est entrée en vigueur, qu’ils soient gratuits ou payants, prévue par la loi sur la transition énergétique.

Tous les sacs distribués aux caisses devront être réutilisables pour éviter que les océans ne se transforment en mers de plastiques…

Seuls seront autorisés en caisse les sacs en papier, en tissu ou en plastique biosourcé compostable, c’est-à-dire fabriqués à partir de matières biologiques, type amidon de pomme de terre ou de maïs.

Tous les commerces sont concernés, aussi bien les supermarchés que les marchés en plein air ou les commerces de proximité : boulangerie, épicerie, pharmacie, station-service…

A vos cabas !

Plus d'information sur le site du service-public.

La fin des sacs plastiques en caisse au 1er juillet

full shopping cart iconL’interdiction des sacs de caisse en plastique à usage unique s’appliquera finalement à partir du 1er juillet prochain, a annoncé lundi la ministre de l’écologie Ségolène Royal. Les sacs ou emballages en plastique qui ne sont pas en caisse et contenant des denrées alimentaires seront, eux, prohibés au 1er janvier 2017.

Chaque année, dans les pays de l'Union européenne, près de 8 milliards de sacs plastique terminent dans la nature. Grâce aux efforts des enseignes, leur production a été divisée par dix en une quinzaine d'années, mais puisqu'ils mettent en moyenne quatre cents ans à disparaître, la différence ne s'en ressentira que dans plusieurs siècles…

Prenons dès maintenant l’habitude de faire nos courses avec notre propre cabas !

En savoir plus sur le site du service public

 

Résultats de l'enquête "Famille et économie d'énergie"

 

vignette Enquête EnergieRésultat de l'enquête des AFC réalisée du 7 octobre 2015 au 14 décembre 2015

Les familles ont un rôle clé à jouer en matière d’économie d’énergie. Elles sont des actrices essentielles du développement durable.
Pour mettre ce rôle en lumière, une enquête a été réalisée sur le site de la CNAFC du 7 octobre 2015 au 14 décembre 2014.
De nombreuses réponses ont été obtenues dont il est possible de tirer un certain nombre d’informations. Ces réponses sont à 75,5 % de nos adhérents et proviennent en majorité de femmes (68,5 %). Les répondants sont mariés (90 %), ont entre 30 et 45 ans (46%) et sont à 84 % propriétaires de leur logement.

80 % des familles qui ont répondu à l’enquête savent ce qu’est la COP21, 63 % se sentent concernés par les changements climatiques et 38 % ont lu l’encyclique Laudato Si’.

Ces familles sont des consommateurs qui cherchent à maîtriser ou réduire leur économie d’énergie (99 %) en adoptant un certain nombre d’écogestes au quotidien :
- 80,7 % éteignent la lumière dans les pièces inoccupées
- 75 % baissent le thermostat du chauffage pendant leur absence
- 66 % mettent toujours un couvercle sur les casseroles pendant la cuisson

D’autres gestes pourraient être davantage pratiqués
- 51 % éteignent leurs appareils électriques après utilisation
- 49 % font attention à la consommation d’énergie lors de l’achat d’appareils électriques
- 46 % lavent souvent leur linge à 30 degrés

Ces gestes sont faits d’avantage pour réaliser des économies (64 %) que par souci écologique (30 %). Si ces gestes ne sont jamais faits ou seulement parfois, c’est d’abord par habitude ou inattention (69 %) et ensuite parce que c’est contraignant (65 %) mais très peu parce que la personne interrogée pense qu’ils n’ont pas d’impact sur l’environnement (15,5%).

Sur les 10 dernières années, 92 % des familles ont réalisé des travaux ou/et des achats pour réduire leur consommation d’énergie dans leur logement. Sont cités d’abord des achats d’ampoules basse consommation ou LED (89 %), d’appareils electro-ménagers, classés A ou B en consommation d’énergie (64,5%). On trouve ensuite les travaux plus importants et onéreux comme l’isolation des fenêtres (51,5 %), des combles/toitures (36 %). Le renouvellement de la chaudière (30 %) est choisi de préférence au changement du mode de chauffage (16,5%). L’installation de panneaux solaires est très minoritaire (5%).

Les familles mettent en œuvre d’autres gestes qui préservent le climat à commencer par le tri sélectif (95 %). Mais aussi le covoiturage (35,5%) ou le pédibus (20,5 %) pour le transport, les achats en circuits courts (35%) et en vrac (25 %) pour les achats alimentaires.

Merci à toutes les familles qui nous ont partagé leurs écogestes.
Voici ceux qui sont cités le plus souvent :
- La marche ou l’utilisation du vélo sur les petites distances
- la limitation de la température dans les logements en portant des vêtements chauds, une robre de chambre…
- la mise en place de compost
- la récupération de l’eau de pluie
- l’échange ou le don

Aujourd’hui toutes les familles sont invitées à adopter dans leur vie quotidienne ces bons gestes si nous voulons sauvegarder notre maison commune (Laudato si’).

On peut faire des économies d’énergie en jouant sur ses habitudes et ses gestes quotidiens. C’est l’enseignement des défis « familles à énergie positive » qui nous montrent que chaque geste compte !

10 bons gestes pour la maison commune

stockvault eauAu-delà de la négociation entre 194 pays, la COP 21 est une exceptionnelle opportunité pour réfléchir aux enjeux de la sauvegarde de la création. Portée par la parution il y a quelques mois de l’encyclique Laudato Si’, l’Eglise invite chaque chrétien à un chemin de conversion vers une sobriété heureuse avec l’adoption de modes de vie plus respectueux de l’environnement.

Chacun peut jouer un rôle : notre alimentation, nos voyages, notre travail, notre consommation, toutes ces actions ont une influence sur le climat.
"Le défi urgent de sauvegarder notre maison commune inclut la préoccupation d’unir toute la famille humaine dans la recherche d’un développement durable et intégral, car nous savons que les choses peuvent changer." Pape François

Pendant la COP 21 (du 1er au 10 décembre 2015), les AFC vous proposent 1 geste par jour à choisir pour habiter autrement la planète et vivre l’encyclique Laudato Si’ en famille.

1er décembre 2015

Nous réfléchissons à notre consommation d’eau.
Combien d’eau potable laissons-nous se perdre ? C’est en moyenne 165 litres par personne chaque jour…

"L’eau potable et pure représente une question de première importance, parce qu’elle est indispensable pour la vie humaine comme pour soutenir les écosystèmes terrestres et aquatiques […] La provision d’eau est restée relativement constante pendant longtemps, mais en beaucoup d’endroits la demande dépasse l’offre durable, avec de graves conséquences à court et long terme." Laudato Si’(28)

- Nous privilégions la douche (une douche de 3mn : 60 litres) au bain (200 litres)
- Nous surveillons nos robinets (un robinet qui goutte gaspille jusqu’à 120 litres par jour)
- Nous pensons à couper l’eau lorsque nous nous brossons les dents

2 décembre 2015

Nous réfléchissons à notre façon de nous chauffer.
Baisser le chauffage de 20°C à 19°C réduit la consommation d’énergie de 7%

- Nous faisons attention à ne pas trop chauffer et mettons un pull-over au besoin
- Nous fermons les volets la nuit et baissons la température des pièces
- Nous isolons nos portes et nos fenêtres

3 décembre 2015

Nous réfléchissons à notre façon de nous éclairer.
30 mn d’éclairage inutile par jour équivalent à 5 jours d’éclairage en continu au bout d’un an

- Nous éteignons la lumière en quittant une pièce
- Nous dépoussiérons nos ampoules, ce qui augmente la luminosité de 40 %
- Nous utilisons des ampoules basse consommation qui consomment cinq fois moins d’énergie

4 décembre 2015

Nous réfléchissons à nos habitudes alimentaires
L’agriculture représente 20 % des émissions françaises de gaz à effet de serre

- Nous achetons et mangeons uniquement la quantité dont nous avons besoin
- Nous cuisinons au moins un repas nous-mêmes par jour
- Nous privilégions les produits de saison

5 décembre 2015

Nous réfléchissons à notre façon de nous déplacer
"Dans les villes, circulent beaucoup d’automobiles utilisées seulement par une ou deux personnes, raison pour laquelle la circulation devient difficile, le niveau de pollution élevé, d’énormes quantités d’énergie non renouvelables sont consommées" Laudato si’ (153)

- Nous privilégions les déplacements à pied, en vélo, en roller
- En ville, nous prenons le métro, le bus, le tram…
- Quels sont les critères de choix de notre voiture familiale : confort, prestige, besoins de ma famille, respect de l’environnement ?

6 décembre 2015

Nous réfléchissons à la réduction de nos déchets
Diminuons nos déchets et valorisons-les grâce au recyclage

"Des centaines de millions de tonnes de déchets sont produites chaque année dont beaucoup ne sont pas biodégradables : des déchets domestiques et commerciaux, des déchets de démolitions, des déchets cliniques, électroniques et industriels, des déchets hautement toxiques et radioactifs. La terre, notre maison commune, semble se transformer toujours davantage en un immense dépotoir."
Laudato Si’(209)

- Nous trions en famille nos déchets en suivant les consignes de la mairie, en nous mettant à jour sur les dernières pratiques
- Nous utilisons un cabas au lieu de sacs en plastique
- Nous évitons les produits jetables comme les assiettes et les gobelets en carton ou en plastique

7 décembre 2015

Nous réfléchissons à l’utilisation de nos appareils électriques
Près de la moitié de l’énergie produite en France est consommée par les familles pour leurs besoins domestiques

- Nous éteignons nos appareils électriques en veille en utilisant un coupe-veille ou une multiprise à interrupteur
- Nous dégivrons tous les 3 mois le réfrigérateur et le congélateur
- Lors de l’achat de nouveaux appareils, nous privilégions ceux à basse consommation d’énergie

8 décembre 2015

Nous réfléchissons à nos loisirs.
"On peut vivre intensément avec peu, surtout quand on est capable d’apprécier d’autres plaisirs et qu’on trouve satisfaction dans les rencontres fraternelles, dans le service, dans le déploiement de ses charismes, dans la musique et dans l’art, dans le contact avec la nature, dans la prière. Le bonheur requiert de savoir limiter certains besoins qui nous abrutissent, en nous rendant ainsi disponibles aux multiples possibilités qu’offre la vie." Laudato Si’ (223)

- Nous empruntons à la bibliothèque ou à la médiathèque des livres, des CD, des DVD
- Nous prêtons, empruntons, échangeons nos savoir-faire
- Nous privilégions les activités physiques et sportives en extérieur

9 décembre 2015

Nous réfléchissons à nos achats vestimentaires
"Beaucoup savent que le progrès actuel, tout comme la simple accumulation d’objets ou de plaisirs, ne suffit pas à donner un sens ni de la joie au cœur humain, mais ils ne se sentent pas capables de renoncer à ce que le marché leur offre […] Ils ont grandi dans un contexte de très grande consommation et de bien-être qui rend difficile le développement d’autres habitudes." Laudato Si’(209)

- Nous résistons aux effets de mode
- Nous étiquetons les vêtements de nos jeunes enfants pour éviter pertes et rachats
- Nous donnons les vêtements que nous ne portons plus à des associations

10 décembre 2015

Nous réfléchissons à notre façon de jardiner
Adoptons des gestes simples et des pratiques respectueuses de l’environnement

- Nous récupérons l’eau de pluie pour arroser nos plantes
- Nous favorisons les engrais naturels et faisons notre compost
- Nous préservons la biodiversité en laissant des espaces sauvages pour les oiseaux et les insectes

Actualités des familles La Croix