Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Energie

Energie

Comprendre les tarifs de l’électricité, c’est possible !

La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) en partenariat avec la direction générale de l'énergie et du climat (DGEC), en étroite collaboration avec les associations de consommateurs ont réalisé un module pédagogique à destination des consommateurs afin qu'ils comprennent les tarifs de l'électricité et leurs compositions.

Ce document répond aux questions les plus fréquemment posées par les consommateurs désireux de mieux comprendre la formation des prix de l'électricité de leur facture. Il apporte également aux consommateurs des conseils pratiques pour réduire leur consommation d'électricité et des informations sur l'évolution des prix.

 

Installation de panneaux photovoltaïques : le point sur la question

Vous voulez installer des panneaux photovoltaïques en vue de produire de l'électricité, soit pour la vendre, soit pour votre propre consommation d'énergie (chauffage, eau chaude...) ? L'Institut National de la Consommation (INC) fait le point sur ce qu'il faut savoir avant de se lancer.

L'INC préconise tout d'abord de bien définir votre projet notamment en matière de coûts d'installation, de fonctionnement et d'impôts.
Si votre objectif est d'avoir un revenu supplémentaire, il faut savoir que l'installation de panneaux est d'abord un investissement. Il vous faudra au minimum dix ans pour rembourser le montant de l'installation grâce à l'énergie produite, et souvent davantage.

Attention : Si votre premier objectif est de réaliser des économies d'énergie, et donc des économies financières, installer des panneaux photovoltaïques n'est peut-être pas le bon choix ! Il est beaucoup plus intéressant de réduire sa consommation d'énergie grâce à des travaux efficaces de rénovation.

L'Institut développe ensuite tout ce qu'il faut savoir sur :

  • le niveau de production (la production dépendant de l'ensoleillement, les panneaux produisent moins dans le nord que dans le sud-est),
  • le financement du projet (de 12 000 à 20 000 euros selon les cas),
  • les installations donnant droit à l'obligation d'achat (afin de bénéficier d'un tarif d'achat intéressant),
  • les conditions principales du contrat avec EDF (le contrat d'achat étant signé pour une durée de 20 ans),
  • le tarif d'achat de l'électricité produite (ce tarif évoluant tous les trimestres),
  • le raccordement au réseau de votre installation (demande et proposition de raccordement, acceptation des conditions, travaux, demande de mise en service).

Pour en savoir plus sur conso.net.

Panneaux photovoltaïques, éoliennes domestiques, pompes à chaleur, rénovation thermique, etc. : la DGCCRF appelle les consommateurs à la vigilance

stockvault-panneaux solairesSelon une enquête menée en 2013 par la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), un tiers des professionnels du photovoltaïque contrôlés étaient en anomalies.

L'enquête a porté sur 139 professionnels travaillant dans la commercialisation ou le financement des installations de panneaux photovoltaïques, secteur, précise la DGCCRF, qui « connaît un nombre de plaintes des consommateurs particulièrement élevé ». 20 établissements ont fait l'objet d'un avertissement, 10 d'une injonction, 22 d'un procès-verbal d'infraction et deux d'une procédure civile.

« De nombreuses entreprises, qui se sont spécialisées dans le secteur des énergies renouvelables, démarchent en effet activement les particuliers afin de leur proposer la pose d'équipements photovoltaïques ainsi qu'un financement par un crédit affecté, avec dans certains cas des informations trompeuses communiquées par les professionnels », explique la Direction de la répression des fraudes.

La direction du ministère de l'Economie invite donc à la plus grande vigilance les consommateurs faisant l'objet de démarchage pour la commercialisation de panneaux photovoltaïques. Mais elle étend aussi son avertissement à l'ensemble des équipements d'énergies renouvelables domestiques (petit éolien, pompes à chaleur, etc.) et à la réalisation de travaux de rénovation thermique.

La DGCCRF indique qu'elle « maintiendra une pression de contrôle importante sur ce secteur pour mettre un terme aux pratiques commerciales abusives constatées et responsabiliser les différents professionnels intervenant dans la commercialisation de ces équipements ».

Voir le communiqué de la DGCCRF

Se défendre et s'informer

Actualité La Croix