Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Publicité

Médias - Publicité

Participez aux trophées vidéo Educnum jusqu'au 9 avril 2018

La CNAFC, membre du collectif EDUCNUM, invite les 18-25 ans à participer aux 4èmes trophées EDUCNUM.

trophée educnum

10-14 ans, c’est l’âge des premiers pas sur Internet. Les contenus qui sont publiés sur eux ou sur les autres, peuvent rester presque pour toujours sur la toile.
C’est pourquoi il est essentiel de les accompagner dans l’apprentissage de bonnes pratiques, pour leur permettre de profiter pleinement des potentialités du numérique : réfléchir avant de publier, bien sécuriser et paramétrer ses comptes, vérifier ses traces, respecter les autres...

Les premiers et principaux responsables de l’éducation au numérique des enfants sont les parents, qui peuvent être aidés par d’autres (associations, écoles, cercle familial élargi,...) dont des grands jeunes comme chez les scouts.

La CNAFC est convaincue de la nécessité de sensibiliser à un usage prudent et responsable d’Internet. Et c’est dans cet esprit qu’elle a publié une brochure intitulée « 12 questions à se poser sur les réseaux sociaux ».

Si vous êtes étudiant, que vous avez entre 18 et 25 ans et que vous souhaitez aider les plus jeunes à mieux protéger leurs données personnelles et leur vie privée en ligne, vous avez jusqu’au 9 avril 2018 pour proposer une vidéo, remporter un Trophée EDUCNUM et de nombreux cadeaux !

Pour concourir, vous devez proposer une vidéo d’une durée comprise entre 30 et 150 secondes, générique compris (à envoyer via Framadrop).
Un jury composé d’experts de l’éducation et des médias sélectionnera les meilleures vidéos, puis les lauréats recevront leur trophée et des cadeaux lors de la remise officielle des prix, qui aura lieu en juin 2018 à Paris.

Déposez votre dossier de candidature sur : https://www.educnum.fr/fr/webform/dossier-de-candidature-trophees-educnum-20172018

La campagne signalétique jeunesse CSA 2016

Logo CSA HDLe conseil supérieur de l’audiovisuel, qui a pour mission de protéger le jeune public, a lancé le 20 novembre sa campagne annuelle relative à la signalétique jeunesse.

Les pictogrammes -10 (ans), -12, -16, -18 ont pour objet d’indiquer aux téléspectateurs la catégorie d’âge pour laquelle le visionnage est déconseillé.

Cette campagne est composée de deux films et d’un message radio. Elle vise à sensibiliser le public sur la signalétique jeunesse, laquelle permet d’éviter que les mineurs ne soient confrontés à des contenus susceptibles de heurter leur sensibilité.

Cette campagne s’accompagne d’un espace interactif sur le site http://jeunepublic.csa.fr sur lequel sont ouverts, pendant la période de la diffusion des films et du spot radio, deux forums de discussion, l’un destiné aux parents et l’autre aux jeunes. Ce site permet d’ouvrir le dialogue et de répondre aux questionnements des parents et du jeune public à l’aide de conseils simples et concrets.

Cette mobilisation en faveur de la protection des mineurs rejoint les préoccupations de la CNAFC pour la mise en œuvre d'une véritable éducation au monde de l'image dans laquelle les parents soient pleinement impliqués.

http://www.csa.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/Nouvelle-diffusion-de-la-campagne-sur-la-protection-du-jeune-public2

Consomag : QR code funéraire : mode d'emploi

consomagQR code : mode d’emploi

Depuis quelques temps, des entreprises funéraires proposent d'apposer sur une plaque munie d'un « code QR » qui peut être lu par un téléphone mobile ou une tablette électronique et donne, alors, accès sur ce dispositif à un site internet dédié au défunt qui peut comporter un album du souvenir ou d'autres supports multimédias.

Cette petite plaque de métal est à fixer sur la sépulture, le caveau, l’urne ou tout simplement sur un des ornements.

Quelle réglementation est applicable à cette nouvelle technique ?

Découvrez le dans le consomag d'octobre 2016 !

http://www.conso.net/content/qr-code-funeraire-mode-demploi

 

Coup de cœur

Couverture du livre de Pascale Morinière - Au secours mon bebe a grandi

Actualités des familles La Croix