Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Santé

Santé

Appel urgent aux dons de sang

logo efs« Le don du sang, maintenant c'est urgent !" alerte l'Etablissement français du sang (EFS) précisant qu'au 12 janvier 2015, le niveau des stocks est tombé à 11 jours, un faible niveau qui s'explique par l'insuffisance des dons ces derniers mois.

L'ESF encourage toute personne de 18 à 70 ans et pesant plus de 50 Kg à se rendre auprès de l'un des 151 sites ou de l'une des 40 000 collectes mobiles mises en place toute l'année.

Une plateforme internet est à la disposition des volontaires pour identifier le point de collecte le plus proche de leur domicile.

Près d'un million de malades sont soignés chaque année grâce aux dons de sang.

En savoir plusEn savoir plus

Le Défenseur des droits lance un appel à témoignages sur les mutuelles étudiantes

Difficultés pour obtenir une carte vitale, retards de remboursements de frais de santé, absence de réponse aux appels téléphoniques ou aux courriers, perte de documents (déclarations de médecin traitant, réclamations, ...).

Telles sont les difficultés rencontrées par les étudiants dans leurs relations avec les organismes chargés de la gestion de leur régime obligatoire de sécurité sociale.

Régulièrement saisi de telles situations, et particulièrement sensible aux conséquences que celles-ci pourraient avoir sur leur accès aux soins, le Défenseur des droits lance un appel à témoignages en direction des étudiants rencontrant des difficultés avec leurs mutuelles.

Cet appel à témoignages via un formulaire en ligne permettra au Défenseur des droits de mieux connaître la nature des difficultés que les étudiants rencontrent avec leurs mutuelles et d'intervenir, le cas échéant, soit auprès de ces organismes, soit auprès des pouvoirs publics dans le cadre de son pouvoir de proposition de réforme.

Accès au questionnaire: http://www.defenseurdesdroits.fr/documentation/appel-temoignage

Pour lutter contre les poux, n'utilisez pas de produits pour animaux sur vos enfants !

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) a de nouveau été informée de l'utilisation de certains médicaments vétérinaires pour le traitement des poux chez les enfants.

Elle vient de publier un communiqué sur les dangers de l'utilisation de produits vétérinaires pour traiter les poux des enfants. Elle rappelle qu'un traitement antiparasitaire, insecticide ou acaricide destiné aux animaux de compagnie ne doit en aucun cas être administré à un humain, a fortiori à un enfant.

En cas d'infection par les poux, il est recommandé d'utiliser les traitements adaptés, notamment en fonction de l'âge de l'enfant, en prenant conseil auprès des professionnels de santé (pharmaciens, médecins).

Lire le communiqué sur le site de l'ANSES

Se défendre et s'informer

Actualité La Croix