Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Santé

Santé

6 octobre : journée nationale pour aider les aidants

8,3 millions de personnes, dont 60% de femmes, 47% des aidants travaillent, aident au quotidien un proche, malade, en situation de handicap ou de dépendance.
A cette occasion, l'UNAF publie deux documents :

  • Un numéro de la revue de l'UNAF dédiée aux aidants familiaux pour valoriser les aidants et rendre compte de leur réalité quotidienne
  • Le premier guide à destination des entreprises sur les aidants familiaux en collaboration avec l'Observatoire de la Responsabilité des Entreprises, pour inciter les entreprises à prendre en compte leurs salariés aidants.

De leur côté, les AFC ont sorti un vade-mecum Accompagner de la fin de vie, dans lequel elles font des propositions pour la reconnaissance du rôle de l'aidant familial auprès des personnes en fin de vie.

La présence d'un proche est essentiel le et répond à la solitude éprouvée par les mourants :

  • reconnaître et promouvoir le rôle des aidants familiaux,
  • développer des structures d'accueil temporaire des malades pour permettre aux aidants de souffler,
  • développer le congé d'accompagnement qui reconnaît la valeur des solidarités qui se développent au sein de la famille entre les générations.



Quelle protection sociale quand on devient étudiant ?

Après le stress des examens et l'obtention du bac, l'inscription en études supérieures est parfois une course.
Le passage de l'élève à l'étudiant marque le changement de statut vis-à-vis de la protection sociale. Une étape importante et mal connue des parents qui nécessite pourtant de faire des choix importants en termes de coût et de couverture maladie.

L'UNAF a souhaité aider les étudiants et leurs parents à faire les bon choix en éditant une plaquette, disponible sur son site internet.

Qualité des hôpitaux et des cliniques : je m’informe, je choisis !

En partenariat avec la Direction générale de l'offre de soins (DGOS) et l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH), la Haute autorité de santé (HAS) a mis en place un service en ligne d'aide au choix et à l'orientation des patients et usagers en recherche d'un établissement de santé.
Jusqu'à présent, ces données étaient assez confidentielles. Désormais, on peut accéder d'un simple clic à des informations fiables, actualisées, comparatives et personnalisées de près de 5500 établissements de santé : Scope Santé.

Différentes fonctionnalités sont proposées à l'internaute :

  • cartographier et géolocaliser les hôpitaux et cliniques,
  • obtenir les informations générales de chaque établissement,
  • personnaliser et préciser sa recherche d'informations (sur la qualité de soins et l'activité des hôpitaux et cliniques),
  • comparer les établissements de santé entre eux.

« La HAS entend ainsi promouvoir la transparence en matière d'information en santé à destination du grand public », affirme d'emblée le Pr Jean-Luc Harousseau, président de la HAS. Elle répond ainsi à la nouvelle mission qui lui a été confiée par la loi de financement de la sécurité sociale 2012, intitulée « coordonner l'élaboration et assurer la diffusion d'une information adaptée sur la qualité de la prise en charge dans les établissements de santé à destination des usagers et de leurs représentants ».

En savoir plus sur le site de la HAS

L'agrément de la CNAFC en qualité d'association représentant les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique a été renouvelé pour une période de 5 ans à compter du 18 mars 2014. Grâce à cet agrément, les AFC participent à la vie des établissements de santé et représentent les malades et leurs familles au sein des instances médico-sociales à l'échelon National et Régional.

Se défendre et s'informer

Actualité La Croix