Marchons Enfants ! Les infos

Marchons enfant 2019 bannière

Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Santé

Santé

Fin des cosmétiques « sans »

Cosmétiques paraben sulfate alcoolLes mentions « sans » disparaissent sur les produits cosmétiques quand elles sont inutiles.

Une réglementation européenne entrée en vigueur le 1er juillet interdit aux marques d’apposer l’allégation « sans » sur l’emballage de leurs produits cosmétiques.

Fini les allégations sans paraben, sans sulfate, sans… pour davantage de transparence. Et répondre aux attentes des familles qui recherchent des ingrédients respectueux de la planète.

Celles qui « rendent service à une population » restent autorisées. Sans acétone sur les dissolvants de vernis ou les produits de coloration pour les personnes incommodées par l’odeur. Sans dérivé d’origine animale pour les personnes véganes. Enfin, sans alcool sur les produits type bains de bouche à destination des familles avec enfants. « Sans huiles essentielles » peut également avoir du sens pour les femmes enceintes car ces huiles peuvent être irritantes.

Il faudra désormais lire les ingrédients pour choisir les produits se privant de substances controversées ou tardant à se voir interdites, comme les sels d’aluminium dans les déodorants, ou les silicones.

Profitez du soleil en toute sécurité

Se protéger du soleil adulte enfantPour toutes vos activités de plein air, que vous soyez dans votre jardin, à la plage, à la montagne ou à la campagne en famille… protégez-vous, pour que le soleil reste un plaisir.

Pour vous protéger, tous ces gestes sont essentiels :

- Recherchez l’ombre et évitez le soleil entre 12h et 16h
- Protégez-vous en portant T-shirt, lunettes et chapeau
- Appliquez régulièrement de la crème solaire
- Protégez encore plus vos enfants

Les bébés ne doivent jamais être exposés au soleil.
Enfants et adolescents doivent particulièrement se protéger.
Les coups de soleil et les expositions répétées jusqu’à la puberté sont une cause majeure du développement de cancers de la peau à l’âge adulte.

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/risques_solaires_-_ce_qu_il_faut_savoir_pour_que_le_soleil_reste_un_plaisir_campagne_inpes_.pdf

Crédit photo : prostooleh

Tiques, comment se protéger

Tique promenade se protégerPromeneurs et campeurs, méfiez-vous des tiques.

La transmission de la maladie de Lyme à l’homme se fait uniquement par piqûre de tique. Les tiques sont répandues partout en France, surtout en dessous de 1 500 m d’altitude. Elles vivent dans des zones boisées et humides, les herbes hautes des prairies, les jardins et les parcs forestiers ou urbains. Les contaminations humaines sont plus fréquentes à la période d’activité maximale des tiques, en France entre le début du printemps et la fin de l’automne.

La surveillance de la maladie de Lyme pour l’année 2018, réalisée par Santé publique France et le Réseau Sentinelles, a montré une augmentation significative du nombre de nouveaux cas de maladie de Lyme diagnostiqués en médecine générale en France entre 2017 et 2018 (104 cas pour 100 000 habitants contre 69 /100 000 en 2017).

Comment se protéger contre les tiques

Avant une activité en nature :
Je couvre mes bras et mes jambes avec des vêtements longs.
Je reste au centre des chemins et J’évite les herbes hautes et les feuilles mortes.

Après une activité en nature :
J’inspecte soigneusement mon corps.
La tique apparait comme un petit point en relief, je l’enlève à l’aide d’un crochet à tiques.

Après avoir été piqué par une tique :
Je surveille la zone piquée pendant un mois. Si une plaque rouge et ronde s’étend en cercle à partir de la zone de piqûre, je dois consulter un médecin rapidement.

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/maladie-de-lyme

Coup de cœur

PMA couv enjeux debats

Actualités des familles La Croix