Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Sécurité domestique

Sécurité

10 conseils pour skier en toute sécurité

Conseils pour le skiVous partez à la montagne en famille pour les prochaines vacances d’hiver ?

Nous vous rappelons que la pratique d'un sport de glisse sur la neige peut être dangereuse pour soi-même et pour les autres, que vous soyez ou non skieurs.

150 000 personnes sont blessées chaque année en pratiquant un sport de glisse, souvent par manque d’expérience.

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) vous donne 10 conseils pour pratiquer le ski sereinement.

Conseil n°1 : vérifier votre assurance pour savoir si elle couvre les accidents dont vous seriez responsable. De même, regardez si votre contrat couvre bien les frais de secours pour vous-même.

Conseil n°2 : préparez-vous à l’effort du ski. Travaillez vos muscles des jambes, votre équilibre et votre souplesse.

Conseil n°3 : faites régler vos skis. Le réglage dépend notamment de votre taille, de votre poids et de votre niveau de pratique.

Conseil n°4 : portez un casque. Quel que soit votre âge, pensez à mettre un casque avant de partir sur les pistes.

Conseil n°5 : ne partez pas le ventre vide. Avec le froid et l’effort, vos réserves s’épuisent plus rapidement. Pensez à boire régulièrement de l’eau.

Conseil n°6 : protégez-vous du soleil et du froid. Choisissez des vêtements qui isolent du froid et du vent. Protégez bien vos lèvres et votre visage.

Conseil n°7 : renseignez-vous sur la météo. Consultez chaque jour les conditions météorologiques de votre station.

Conseil n°8 :  adaptez votre comportement à la situation.

Conseil n°9 : vérifiez la signalisation. Repérez et respectez les indications signalétiques sur les pistes : les niveaux de difficulté, les numéros de balises pour indiquer votre position en cas d’accident ou encore les panneaux de danger.

Conseil n°10 : attention au hors-piste. Le hors-piste est réservé à ceux qui ont une bonne maîtrise de la pratique du ski.

Le port du casque à vélo est obligatoire pour les enfants

port casque velo 2018

Parents, le port du casque à vélo est obligatoire pour les enfants

Depuis le 22 mars 2017, le port du casque à vélo est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, qu’ils soient conducteurs ou passagers.

On estime à environ 5,5 millions les usagers vélo occasionnels ou réguliers âgés de moins de 12 ans.

L’accidentalité routière des cyclistes âgés de moins de 12 ans concerne 181 enfants en 2015 parmi lesquels 1 enfant a été tué et 170 blessés, dont 71 blessés hospitalisés (ONISR, 2015).

Parents, pour la sécurité de tous, n'hésitez pas à montrer l'exemple !

Le casque : une protection des risques de blessure à la tête en cas de chute

Les chocs à la tête chez les jeunes enfants peuvent causer des traumatismes plus graves que chez les adultes ou adolescents. Le casque diminue le risque de blessure sérieuse à la tête de 70%, le risque de blessure mineure de 31% et le risque de blessure au visage de 28%.

La responsabilité de l’adulte est engagée

En cas de non-respect de cette obligation, un adulte, qui transporte un enfant à vélo non casqué ou qui accompagne un groupe d’enfants non protégés, risquera une amende de quatrième classe, c’est-à-dire de 135 €.

Bien choisir son casque
Optez pour un modèle qui vous offre une protection optimale en fonction de l’activité pratiquée. Privilégiez les produits marqués NF ou ECE 22/04, 22/05. Et n’achetez jamais un casque sans l’avoir essayé.

http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/A-velo-le-casque-obligatoire-pour-les-moins-de-12-ans

Téléphone en charge dans la salle de bain : attention danger !

danger appareils electrique salle de bainA la suite de plusieurs décès survenus en 2017 et 2018, la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) alerte les consommateurs sur les risques liés à l’utilisation des téléphones portables en cours de chargement, et plus largement de tout appareil électrique branché sur le secteur, dans les salles de bains.

Les victimes sont mortes des suites d’un choc électrique. Elles étaient jeunes et en bonne santé.

Il est recommandé de :

  • charger ses appareils électriques ou électroniques en dehors des pièces humides ;
  • ne pas utiliser dans la baignoire ou sous la douche un appareil électrique branché sur le secteur, y compris un téléphone étanche et résistant à l’eau ;
  • ne pas manipuler d’appareil électrique branché avec les mains ou les pieds mouillés, ou avec les pieds dans l’eau.

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/utilisation-dun-telephone-en-cours-chargement-dans-salle-bain-attention-danger

 

Coup de cœur

Le sommeil ami de lhomme

Actualités des familles La Croix