Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Sécurité domestique

Sécurité

Mineurs, quels papiers d’identité pour voyager à l’étranger ?

Voyage étranger mineurPour qu’un mineur puisse quitter le territoire français, certains documents peuvent être exigés. D’autres sont vivement recommandés.

Lorsqu’il voyage accompagné

- Si le mineur est accompagné par l’un de ses parents ou par son représentant légal, les documents à fournir varient selon le pays de destination. Il faudra généralement présenter une pièce d’identité (carte nationale d’identité ou passeport) et, éventuellement, un visa.
- Dans tous les cas, le mineur ne peut être mentionné sur le passeport de l’un de ses parents ou de son représentant légal pour voyager. Il doit impérativement en avoir un à son nom. Pour en faire la demande, les parents ou le tuteur doivent se présenter avec leur enfant, même s’il s’agit d’un bébé.
- Si l’enfant voyage avec une autre personne, il doit, en plus, être muni d’une autorisation de sortie de territoire.

Lorsqu’il voyage seul

L’enfant doit avoir en sa possession :

- Une pièce d’identité valide ;
- L’original du formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l’un des parents titulaires de l’autorité parentale ;
- Une photocopie de la carte d’identité ou du passeport du parent signataire.

La carte européenne d’assurance maladie

Vivement conseillée, la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) permet à votre enfant de bénéficier de la prise en charge des soins médicalement nécessaires durant son séjour à l’étranger.

Elle est valable deux ans et renouvelable autant de fois que besoin.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922

Les feux d'artifice ne sont pas sans risques !

Feu dartifice risque dangerEn famille ou entre amis, pétards et feux d’artifice se multiplient l’été. Attention, même homologués, ils ne sont pas sans danger tant pour les utilisateurs que pour leur entourage ou leur environnement.

Feux de Bengale, pétards, mini fusées... les particuliers ont le choix entre de nombreux produits pyrotechniques. 

Ces produits sont avant tout des explosifs. Leur manipulation peut blesser les utilisateurs et les personnes situées à proximité. Elle peut notamment provoquer des brûlures et des lésions de la main.

Il convient donc d’être vigilant. Quelques conseils :

  • Evitez d’acheter un produit dont le mode d’emploi n’est pas écrit en français.
  • Lisez très attentivement les informations figurant sur l’étiquetage : la limite d’âge, la catégorie (F1, F2 ou F3), le mode d’emploi et les précautions d’utilisation (distance de sécurité, utilisation en intérieur ou à l’extérieur) et respectez impérativement ces recommandations.
  • Avertissez les enfants sur les dangers des pétards : chaque année, des doigts sont arrachés lors de jeux qui consistent à garder le plus longtemps possible un pétard allumé dans la main.
  • Tenez compte des conditions météorologiques (notamment en cas de vent).
  • Avertissez votre mairie et le centre de secours du service départemental d’incendie et de secours le plus proche de votre domicile avant d’organiser un feu d’artifice sur un terrain privé.
  • Respectez vos voisins : les plaintes auprès des maires pour des nuisances sonores dues aux pétards et aux autres artifices de divertissement sont très fréquentes en période estivale.

Bon à savoir :

Des arrêtés municipaux ou préfectoraux peuvent interdire la vente d’artifice de catégorie 1 (ou C1) aux mineurs non accompagnés ou en limiter la vente, le transport et le port par des particuliers pendant certaines périodes.

Pour en savoir plus sur la réglementation et les catégories d’artifices : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/petards-et-feux-dartifices

10 conseils pour skier en toute sécurité

Conseils pour le skiVous partez à la montagne en famille pour les prochaines vacances d’hiver ?

Nous vous rappelons que la pratique d'un sport de glisse sur la neige peut être dangereuse pour soi-même et pour les autres, que vous soyez ou non skieurs.

150 000 personnes sont blessées chaque année en pratiquant un sport de glisse, souvent par manque d’expérience.

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) vous donne 10 conseils pour pratiquer le ski sereinement.

Conseil n°1 : vérifier votre assurance pour savoir si elle couvre les accidents dont vous seriez responsable. De même, regardez si votre contrat couvre bien les frais de secours pour vous-même.

Conseil n°2 : préparez-vous à l’effort du ski. Travaillez vos muscles des jambes, votre équilibre et votre souplesse.

Conseil n°3 : faites régler vos skis. Le réglage dépend notamment de votre taille, de votre poids et de votre niveau de pratique.

Conseil n°4 : portez un casque. Quel que soit votre âge, pensez à mettre un casque avant de partir sur les pistes.

Conseil n°5 : ne partez pas le ventre vide. Avec le froid et l’effort, vos réserves s’épuisent plus rapidement. Pensez à boire régulièrement de l’eau.

Conseil n°6 : protégez-vous du soleil et du froid. Choisissez des vêtements qui isolent du froid et du vent. Protégez bien vos lèvres et votre visage.

Conseil n°7 : renseignez-vous sur la météo. Consultez chaque jour les conditions météorologiques de votre station.

Conseil n°8 :  adaptez votre comportement à la situation.

Conseil n°9 : vérifiez la signalisation. Repérez et respectez les indications signalétiques sur les pistes : les niveaux de difficulté, les numéros de balises pour indiquer votre position en cas d’accident ou encore les panneaux de danger.

Conseil n°10 : attention au hors-piste. Le hors-piste est réservé à ceux qui ont une bonne maîtrise de la pratique du ski.

Coup de cœur

Film Dessin animé Le voyage du Pèlerin

Actualités des familles La Croix