Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Sécurité domestique

Sécurité

Cadeaux de Noël : sécurité des jouets

C’est bientôt Noël et dans les magasins de jouets, c'est l'effervescence. Parents, soyez vigilant !

- Vérifier la présence des marquages obligatoires (marquage européen « CE »)
- Vérifier la classe d’âge à laquelle est destiné le jouet (notamment pour les jouets interdits ou déconseillés aux enfants de moins de trois enfants)
- Si le jouet comporte de petites pièces, se demander s’il est adapté à l’enfant auquel il est destiné
- Lire attentivement les recommandations et mises en garde figurant sur l’étiquetage ou l’emballage
- Ecarter les jouets dont la notice n’est pas traduite en français
- Privilégier les circuits commerciaux classiques, ne pas acheter à des revendeurs à la sauvette
- Ne pas laisser traîner des objets pour adultes qui peuvent être attrayants pour les enfants, ni d’articles conçus pour la décoration (comme des articles de Noël à suspendre dans le sapin qui sont attrayants mais pas des jouets)

En savoir plus sur le site de la DGCCRF

Retour du froid : attention au monoxyde de carbone

Alors que les températures commencent à chuter, les autorités sanitaires recommandent certains gestes au grand public pour éviter l'intoxication au monoxyde de carbone, un gaz asphyxiant très difficile à détecter car il est invisible, inodore et non irritant.

Avec le froid, il est légitime d’augmenter le chauffage. Du monoxyde de carbone, résultant d’une mauvaise combustion, peut alors se dégager des appareils de chauffage, des cheminées et des moteurs à combustion interne (fonctionnant au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou encore à l’éthanol). Plus des trois quarts des intoxications ont ainsi lieu pendant la saison de chauffe, d’octobre à mars. Avec une centaine de décès chaque année, cette intoxication est la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France.

Afin de limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone au domicile, il convient de :

  • Aérer tous les jours son habitation pendant au moins dix minutes, même quand il fait froid.
  • Maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et ne jamais boucher les entrées et sorties d’air.
  • Avant chaque hiver, faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude et les conduits de fumée par un professionnel qualifié.
  • Respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu.

Pour plus d’informations sur le site de l'INPES

L’incendie chez soi : comment l’éviter ?

L’incendie est un accident fréquent. Il s’en déclare 1 toutes les 2 minutes en France.
De tous les accidents domestiques, l’incendie d’habitation est le plus lourd de conséquences. Chaque année environ 250 000 sinistres en logement, 10 000 blessés et 800 décès.

Se protéger du risque incendie passe par un comportement vigilant et prudent de tous les instants et notamment à l’occasion des divers travaux de modification, transformation, extension ou aménagement que vous devez réaliser dans votre logement

En cas d’incendie :

  • Prévenez au plus vite les secours;
  • Fermez les portes et fenêtres;
  • Evitez tout contact avec les fumées;
  • N’utilisez pas les escaliers ou couloirs s’ils sont envahis de fumée.

Rappel : équipez-vous d’un DAAF (Détecteur autonome avertisseur de Fumée)
La majorité des incendies domestiques peut être évitée, si les victimes sont alertées dès le début de l’incendie, et si elles savent réagir face au feu. Le détecteur de fumée alerte dès la formation de fumée dans une pièce. Il permet donc d’avertir les occupants d’un logement dès que l’incendie se déclare.

Pour en savoir plus sur le site conso.net

Actualité La Croix