Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Teléphonie - internet

Telephonie et internet

Quel opérateur dois-je choisir pour quelle couverture réseau ?

carte reseau arcepL'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) met carte sur table avec www.monreseaumobile.fr, une carte interactive précise à cinquante mètres près.

Cette carte permet de connaître à la fois la couverture du secteur par les opérateurs en affichant les différents émetteurs présents à proximité, et va jusqu’à qualifier la qualité du réseau à un endroit donné : « très bonne couverture », « bonne couverture » et enfin « couverture limitée ». Important pour savoir si l’on peut utiliser son mobile à l’extérieur ET à l’intérieur des bâtiments.

Elle permet aux familles de comparer les performances des différents opérateurs sur la zone qui les concerne mais aussi sur l'ensemble du territoire afin de faire leur choix de façon éclairée.

La nouvelle application de l‘Arcep redonne du pouvoir au consommateur, celui de choisir en toute connaissance de cause et devrait inciter les opérateurs à investir dans la couverture du territoire.

Frais d’itinérance en Europe c’est terminé

Un européen qui se déplace au sein de l’Union n’a désormais plus de frais supplémentaires lorsqu’il utilise son téléphone mobile.
C’est valable aussi en Islande, au Lichtenstein et en Norvège. Les britanniques bénéficient aussi de cet avantage mais ils pourraient le perdre avec le Brexit...
Une bonne nouvelle pour toutes les familles qui vont voyager en Europe cet été !

Internet sans Crainte 2017

saferdayCette nouvelle campagne, destinée à promouvoir un meilleur internet auprès des jeunes et des prescripteurs éducatifs (parents, professeurs, animateurs, etc.), débute le 7 février et se poursuivra tout au long du mois de février.

Pour cette édition 2017, Internet sans Crainte mobilise tous les acteurs de la communauté éducative autour de la mise en place d’actions de sensibilisation sur la citoyenneté numérique et les cyberviolences. Le programme national de sensibilisation a choisi de concentrer ses actions sur ces deux thématiques.

La citoyenneté numérique
En ces temps d’explosion des usages des réseaux sociaux par la jeune génération, mais aussi par leurs parents, l’accent est mis également sur la citoyenneté numérique : le fait de posséder des équipements et des compétences TIC qui permettent de participer en “citoyen éclairé” à la société numérique. La compréhension des enjeux de l’Internet, du fonctionnement des réseaux sociaux, du partage de l’information, de sa vérification, et de l’importance des données qu’on consent à partager sont autant de savoir-faire et de savoir-être à transmettre. La culture numérique n’est pas acquise par tous et le Safer Internet Day donne l’occasion à tout un chacun de participer à sa diffusion.

Les cyberviolences
Elles sont parmi les risques les plus importants auxquels peuvent être confrontés les jeunes internautes aujourd’hui. Si les observateurs ont constaté une baisse du harcèlement scolaire dans sa forme traditionnelle cette année, les cyberviolences, et notamment le cyberharcèlement, est un phénomène en pleine augmentation (de 7 à 12 % entre 2010 et 2014) tout comme le cybersexisme (20% des filles affirment avoir été insultées en ligne sur leur apparence physique en 2016). Les cyberviolences, parce qu’elles se situent dans la sphère numérique, échappent aux adultes et prennent racine dans la violence banalisée du quotidien. Elles rendent encore plus indispensable le travail d’éducation aux médias et aux usages du numérique.

La CNAFC est convaincue de la nécessité de sensibiliser les familles à un usage prudent et responsable d’Internet. C’est dans cet esprit qu’elle a publié la brochure 12 questions à se poser sur les réseaux sociaux.
Informations, supports et contenus sur http://www.internetsanscrainte.fr/le-projet/safer-internet-day-2017-presentation

Actualités des familles La Croix