Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Teléphonie - internet

Telephonie et internet

Bloquer gratuitement certains numéros surtaxés

Fotolia arnaque telephoneA partir du 1er mars 2018, les opérateurs téléphoniques doivent proposer à leurs utilisateurs une option gratuite de blocage de certains numéros surtaxés qui peuvent coûter très cher aux consommateurs. Les appels, SMS, MMS qui génèrent un surcoût deviendront impossibles. Une bonne nouvelle pour les familles !

Les arnaques aux appels surtaxés sont légion. Vous recevez un appel d'un numéro inconnu qui vous raccroche au nez, qui vous laisse un message bien mystérieux. La curiosité incite à rappeler ces numéros bien étranges qui, sans le savoir, génèrent des coûts supplémentaires. Participer à un jeu concours, c'est tentant mais ça peut coûter cher.

Un arrêté de la loi consommation du 17 mars 2014 et complété par l'arrêt du 26 décembre 2017, prévoit une nouvelle disposition concernant ces appels surtaxés à partir du 1er mars 2018. Ce qu'on appelle les numéros à service à valeur ajoutée (n° surtaxés) pourront être bloqués gratuitement par les consommateurs. L’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) approuve cette nouvelle décision qui protège les utilisateurs, notamment les jeunes.

3 formes de numérotations concernées par ce blocage

1 - Les numéros commençant par 089 : il s'agit de numéros spéciaux vocaux dont la tarification est majorée (prix d'un appel vers un numéro fixe + prix du service pouvant atteindre 0.80 € la minute ou 3 € l'appel).

2 - Les numéros à 4 chiffres de type 3BPQ (hors 30PQ et 31PQ) : prix de la communication et le prix du service gratuits) dont la tarification est majorée (prix d'un appel vers un numéro fixe + prix du service pouvant atteindre 0.80 € la minute ou 3 € l'appel). Ces numéros servent à inviter auditeurs et téléspectateurs à réagir ou à participer à des concours.

3 - Les numéros privés des opérateurs : il s'agit de l'ensemble des numéros non inclus dans le plan national de numérotation téléphonique et qui ne font pas l'objet d'une attribution de la part de l'Arcep. Il s'agit des numéros à 5 chiffres commençant par 3 à 8. Ces numéros sont utilisés pour les services de SMS surtaxés.
Malheureusement, l’option ne bloquera pas les appels vers les services de renseignements, les 118, à l’origine, eux aussi, de factures .

Problème de réseau ? Signalez-les à l'ARCEP

stockvault google« J'alerte l'Arcep » : une plateforme pour signaler ses problèmes de connexions.

La plateforme de signalement « J'alerte l'Arcep » (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) rencontre un immense succès.

Cette initiative permet aux consommateurs français de prendre contact avec l’ARCEP en vue de résoudre les litiges avec les opérateurs. Il est possible de signaler toutes sortes de dysfonctionnement sur le site de J’alerte l’ARCEP, que ce soit des soucis de facturations, de réseaux ou encore de résiliations.

Via un formulaire à remplir très simplement, les consommateurs français peuvent également trouver une aide pour résoudre les divers problèmes rencontrés avec leurs opérateurs. Voir le site : https://jalerte.arcep.fr

 

Quel opérateur dois-je choisir pour quelle couverture réseau ?

carte reseau arcepL'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) met carte sur table avec www.monreseaumobile.fr, une carte interactive précise à cinquante mètres près.

Cette carte permet de connaître à la fois la couverture du secteur par les opérateurs en affichant les différents émetteurs présents à proximité, et va jusqu’à qualifier la qualité du réseau à un endroit donné : « très bonne couverture », « bonne couverture » et enfin « couverture limitée ». Important pour savoir si l’on peut utiliser son mobile à l’extérieur ET à l’intérieur des bâtiments.

Elle permet aux familles de comparer les performances des différents opérateurs sur la zone qui les concerne mais aussi sur l'ensemble du territoire afin de faire leur choix de façon éclairée.

La nouvelle application de l‘Arcep redonne du pouvoir au consommateur, celui de choisir en toute connaissance de cause et devrait inciter les opérateurs à investir dans la couverture du territoire.

Coup de cœur

Couverture du livre de Pascale Morinière - Au secours mon bebe a grandi

Actualités des familles La Croix