Back Vous êtes ici : Education Vie scolaire et éducation Ecole

Ecole

Collège : le socle commun de connaissances

Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture a été publié au Bulletin Officiel et sera mis en œuvre dès la rentrée 2016 avec la réforme du Collège. Il concerne l’ensemble des apprentissages des élèves de 6 à 16 ans et recouvre donc la période de scolarité obligatoire.

Il est divisé en 6 grands domaines :

  • les langages pour penser et communiquer,
  • les méthodes et outils pour apprendre,
  • la formation de la personne et du citoyen,
  • les systèmes naturels et les systèmes techniques,
  • les représentations du monde et l'activité humaine.

Ce socle commun permettra une cohérence entre les enseignements qui devront être décloisonnés: ainsi, les professeurs de sciences sont explicitement mobilisés pour participer à la formation des élèves à la maîtrise de la langue, l’éducation citoyenne est explicitement l’affaire de tous…

Cependant, et en dépit de son titre qui insiste sur la culture, il s’agit d’un enseignement toujours plus technique dans lequel la langue française est classée parmi les langages pour « penser et communiquer » au même titre que les « langues vivantes étrangères ou régionales » ou les « langages des arts et du corps ». La langue française est présentée comme un simple outil mais non comme le riche héritage qui a permis de développer une culture –et donc une pensée- qui rayonne bien au-delà de nos frontières et qui, à travers tant et tant d’auteurs, structure peu à peu la langue, les émotions, la réflexion et l’intelligence des enfants et des jeunes, permettant ainsi à chacun d’apprendre à penser, s’exprimer et agir avec plus de liberté.

Ce socle commun fait la part belle aux valeurs fondamentales et aux principes de la République, domaine qui est traité dans une rubrique à part entière. Nul doute que ces valeurs et principes seraient bien mieux compréhensibles et naturellement adoptables comme règle de vie commune et non comme une quasi-religion, si la culture vivante qui les a suscités était goûtée, comprise, admirée. Comment comprendre la liberté d’expression sans Beaumarchais, sans Victor Hugo? La démocratie sans Tocqueville ou Lamartine ?

Découvrez le socle commun sur le site du ministère

La réforme du collège en 8 points

La réforme du collège n’en finit pas de susciter les critiques.

Voici l'analyse des AFc en 8 points : le rôle des parents, les EPI, le latin & grec, les classes bilangues, les programmes, le Français, l'Histoire, les SVT.

Article le plus lu

Le Genre arrive à l’école, que faire ?

Qu'est devenu l'ABCD de l'égalité ?

En juillet dernier, le dispositif « ABCD de l'égalité » était officiellement abandonné par l'Education Nationale. Il a depuis été remplacé par un « Plan d'action pour l'égalité des filles et des garçons à l'école ».
Ce plan inclut la formation de 320 000 enseignants et la mise à disposition d'une mallette pédagogique comportant des séquences déjà expérimentées. Il est étendu à toute la France, mais reste néanmoins au bon vouloir des enseignants et n'est pas imposé aux écoles privées sous contrat.
Il s'agit encore une fois d'un dispositif et non d'un programme : le nom a changé, mais le contenu est identique et, cette fois, la diffusion est généralisée.

Un projet de programme d'enseignement moral et civique a été publié le 3 juillet dernier. http://cache.media.education.gouv.fr/file/Organismes/32/8/CSP-Projet_EMC_337328.pdf  Il concerne les élèves du primaire et du collège et inclut la lutte contre l'homophobie et les stéréotypes de genre. Les enseignants dans les Ecoles Supérieures du Professorat et de l'Enseignement sont en cours de formation et les manuels correspondant devraient être publiés dans les mois à venir. Cet enseignement sera dispensé à la rentrée 2015 à tous les élèves.

Et dans le privé ?

L'Enseignement catholique, sur ce sujet, souhaite « aider les jeunes à éclairer leur conscience à la lumière de l'Évangile » et a publié en mars dernier un texte « École catholique et formation morale ». Son secrétaire général, Pascal Balmand, entend dispenser cet enseignement en gardant la spécificité de l'enseignement catholique : « Autre exemple de décalage avec les projets gouvernementaux : ceux-ci font de la morale le fondement du vivre ensemble collectif, sans évoquer ni la personne, ni son bonheur. Alors que notre texte souligne notre volonté de permettre à chacun, au sein d'une communauté, de grandir en humanité, en répondant librement à sa vocation ».

Comment se mobiliser à la rentrée pour promouvoir une autre vision de l'Homme ?

La perspective de genre fait du sexe et du genre deux aspects distincts de l'identité sexuelle d'une personne : le sexe renvoie à sa réalité biologique et le genre à sa réalité sociale.
Ce que cherchent les militants du genre, ce n'est pas de nier le sexe biologique mais d'en faire un élément indifférent de ce qu'est un individu et ainsi de le libérer de la « contrainte » de ce que serait un corps sexué. L'ambition de genre est de déconstruire tout ce qui serait culturel ou forgé par l'éducation et de lutter contre une société « hétéronormée ».

Pour promouvoir une vision chrétienne de l'Homme, il ne suffit pas de dénoncer le « genre » mais d'annoncer tout autant une bonne nouvelle de la personne humaine, du couple, de l'amour, de la vie, qui réponde de manière positive à cette dérive anthropologique. C'est l'enjeu de l'éducation affective, relationnelle et sexuelle : il est indispensable que de nombreux adultes s'engagent pour transmettre une éducation sexuelle centrée sur la relation et non sur une sexualité de consommation de l'autre. Enfants et jeunes ont besoin d'être accompagnés pour comprendre et harmoniser leur identité sexuelle et leur orientation sexuelle dans un monde qui ne leur permet plus d'accéder à la signification de leur corps sexué.

La lettre des AFC

Abonnez-vous à la lettre électronique mensuelle des AFC et recevez une fois par mois toutes nos brèves et nos communiqués :

Actualité La Croix

footer fb footer twitter footer youtube