Back Vous êtes ici : Education Vie scolaire et éducation Ecole

Ecole

Garantir la liberté de conscience à l’école : une priorité des AFC

Programmes de SVT, Ligne Azur, intervention d’associations suite à la réforme des rythmes scolaires, ABCD de l’égalité… : la liste des sujets sur lesquels les pères et mères s’estiment contournés alors même qu’ils concernent des questions essentielles pour le développement de leurs enfants est longue.

 

Les AFC sont mobilisées sur ces terrains pour garantir le respet de la liberté de conscience à l’école. Il s’agit, en effet, d’arrêter les projets qui reviennent à démissionner d’office les parents et de faire des propositions concrètes pour répondre aux véritables besoins des enfants, dans le respect des repères que leurs parents souhaitent leur transmettre.

 

Les AFC ont ainsi contribué au site svtfemininmasculin.org, fait plusieurs demandes de rendez-vous et rencontré des conseillers du ministre de l’Education nationale. Les AFC ont également rencontré le secrétaire général de l’enseignement catholique, la présidente de l’APEL nationale. Elles ont lancé des actions contentieuses, demandé et obtenu l’agrément Jeunesse et éducation populaire …. Elles organisent aussi de conférences dans toutes la France, se mobilisent pour informer les parents sur le « genre à l’école », dans le public et dans le privé, grâce à un tract diffusé à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires, ont contacté les éditeurs de manuels scolaires …

 

Par ailleurs, le mouvement continue de soutenir le développement des Chantiers-Éducation et de favoriser des contacts avec les établissements scolaires de mantière à prévenir les conflits dans le respect du rôle de chacun : père, mère, enseignant, éducateur... et à soutenir les principes qui sous-tendent la confiance des parents dans l’école.

Genre à l’école : les AFC interpellent le ministre de l’Education nationale

Dans un contexte de questions et d’actions sur ce sujet du genre et, en particulier, à partir de l’ABCD de l’égalité, le ministre Vincent Peillon a assuré dans la presse que « l’éducation nationale refuse totalement la "théorie du genre" ». 

Lire la suite...

ABCD de l’égalité : les parents se posent à nouveau des questions

Le programme soutenu par le ministère de l’Education nationale dans plusieurs académies fait, à nouveau, l’actualité.

De quoi parle-t-on ? Le 30 novembre dernier, la ministre des Droits des femmes déclarait « ce qui est à la racine des inégalités, c'est un certain nombre de stéréotypes, de constructions qui enferment chaque sexe dans un rôle préétabli ». Pour « lutter » contre ces « inégalités », le ministère de l’Education nationale a donc décidé  de mobiliser au sein des établissements scolaires pour « l’égalité entre les filles et les garçons à l’école », avec entre autres un nouveau programme intitulé « ABCD de l’égalité ».

Dans ce contexte, qui suscite de nombreuses questions de la part des pères et mères, les AFC tiennent à rappeler que ces derniers sont les premiers et principaux éducateurs de leurs enfants. Pour les soutenir dans leur mission, les AFC se mobilisent depuis plusieurs semaines pour promouvoir une vision unitive de toute la personne humaine corps/cœur/âme, à travers la diffusion d’un tract présentant à la fois la perspective de genre, ses enjeux et des propositions. Elles multiplient les conférences locales sur le sujet pour décrypter le « genre » et ses implications éducatives, conférences suivies d’une intervention pour aider les parents dans l’éducation affective et sexuelle de leurs enfants.

Enfin, elles ont initié un recours devant le Conseil d’Etat contre la décision prise de soutenir le programme autour de la Ligne Azur, au nom même des raisons qui justifient la confiance que les pères et mères mettent leur confiance dans l’école : laïcité, intérêt général…  Etre convoqué par le chef d’établissement ne suffira pas à restaurer cette confiance.

Actualités des familles La Croix