Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Prestations familiales et fiscalité Rapport parlementaire sur la politique familiale : mieux mais peut encore mieux faire

Rapport parlementaire sur la politique familiale : mieux mais peut encore mieux faire

Communiqué de presse

[ Télécharger ]

Politique familiale rapport 2020Le rapport sur "L'adaptation de la politique familiale française aux défis du XXIème siècle" a été remis hier à la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale par la députée Nathalie Elimas. Ce rapport, notant que la crise sanitaire est "venue rappeler à tous la valeur de ce qu'était une famille", propose de redonner à la politique familiale une portée ambitieuse.

Les Associations Familiales Catholiques saluent ce travail parlementaire qui est un signe encourageant pour refonder la politique familiale. Il reconnaît en particulier que "l'objectif de soutien à l'ensemble des femmes et des hommes qui décident d'avoir des enfants a été perdu de vue ces dernières années. Les réformes en sont connues, qu'il s'agisse de la diminution du plafond du quotient familial ou de la modulation des allocations familiales en fonction des ressources."

Parmi les propositions de ce rapport, le retour à l'universalité réelle des allocations fait partie des mesures défendues par les AFC. La mise sous conditions de ressources des allocations familiales en 2015, combattue alors par les AFC jusqu'au Conseil d'Etat, avait eu pour effet de renforcer la confusion entre la politique sociale et la politique familiale.

Par ailleurs, le rapport propose de relever le plafond du quotient familial, de lutter contre la pauvreté dans les familles, de créer un congé parental plus court et mieux rémunéré, de faciliter la conciliation vie privée - vie professionnelle, d'améliorer les modes de garde des jeunes enfants, d'aider les familles à se loger, de maintenir les droits familiaux actuels dans le futur système de retraites, de lutter contre l'infécondité.

Les AFC se réjouissent que nombre des 40 propositions émises par le rapport, soient à la fois réalistes et opportunes pour les familles.

En revanche, elles déplorent les éléments idéologiques auquel ce rapport n'échappe pas, qu'il s'agisse de "transformer en profondeur les mentalités" en se servant de la politique familiale pour travailler à l'égalité entre les femmes et les hommes ou de développer un long plaidoyer en faveur de l'extension de l'accès à la PMA pour les couples de femmes et les femmes seules.

La politique familiale a besoin de mesures fortes pour relancer une natalité en baisse constante depuis 5 ans. Les Français n'attendent pas qu'elle soit utilisée pour "changer leurs mentalités" mais pour soutenir les familles qui font le choix d'assumer la responsabilité de devenir parents.

Coup de cœur

Le sommeil ami de lhomme

Actualités des familles La Croix