Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Elections

Elections

Assemblée Générale des AFC le 31 mars 2012 Les élections au cœur du débat

Communiqué de presse

La Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques (CNAFC), membre de l'UNAF et mouvement reconnu d'utilité publique, tiendra son Assemblée Générale à Paris le samedi 31 mars 2012.

Les représentants des AFC de toute la France se rassembleront, comme chaque année, pour leur Assemblée Générale. Plus de 150 délégations d'AFC venant de toute la France sont attendues.

Cette journée est l'occasion de mutualiser les expériences et de poursuivre des travaux de fond. En cette année électorale, elle sera centrée plus particulièrement sur les élections.

Les AFC ont en effet lancé une importante mobilisation au niveau local et au niveau national. Elles veulent sensibiliser candidats et électeurs autour de 4 thèmes majeurs : conjugalité, écologie humaine, éducation et politique familiale. Pour chacun d'eux, elles proposent des mesures concrètes et des leviers d'actions possibles. De nombreux outils et supports ont été élaborés pour faire entrer les familles dans le débat politique.

Retrouvez l'actualité des AFC sur leur site www.afc-france.org

Elections 2012 : les critères du choix

En octobre dernier la Conférence des Evêques de France présentait un document intitulé Un vote pour quelle société ? Les évêques y abordent 13 thèmes majeurs pour les élections à venir. En présentant ce document, le Cardinal André Vingt-Trois, président de la Conférence des Evêques de France, insistait pour dire « L'Eglise ne donne pas d'orientations, mais des éléments de réflexion » . C'est bien l'optique qu'il a développée à nouveau dans son discours d'ouverture à l'Assemblée plénière des évêques réunis à Lourdes

Ces éléments de réflexion sont à la disposition de tous et accessibles à tous.

A noter sur ce sujet, une initiative intéressante proposant un éclairage vidéo du document d'octobre :


Créer un « chèque service éducation », une proposition des AFC

Les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants. A ce titre, les pouvoirs publics doivent garantir leur liberté de choix notamment en matière d'établissement scolaire.

Le « chèque service éducation » que proposent les AFC iraient en ce sens.

Le système de chèque, qui a démontré son efficacité avec le chèque-emploi service universel (CESU), permet de toucher toutes les familles, de les responsabiliser dans leurs choix et de contribuer à leur solvabilisation en fonction de leurs ressources. Le « chèque service éducatif » pourrait être utilisé pour financer différentes activités et besoins : scolarité, garderie, transports scolaires, frais d'internat, activités sportives et/ou artistiques, ...

L'originalité de la proposition des AFC est de concerner l'éducation en général, y compris les loisirs, et non la seule scolarité. Le « chèque scolaire » évoqué parfois dans la presse ne recouvre que partiellement l'idée des AFC. Avec le « chèque service éducatif », tous les acteurs éducatifs pourraient gagner en autonomie, et une stimulation saine entre les acteurs conduirait chacun à chercher à progresser et améliorer leurs prestations... Responsabilité généralisée donc parce que l'éducation ne peut pas être considérée comme un bien de consommation.

 

Coup de cœur

PMA couv enjeux debats

Actualités des familles La Croix