Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Instances de la politique familiale

Instances de la politique familiale

Les Associations Familiales Catholiques : le bilan sur 5 ans

Logo Confdration V CMJN petitDepuis 2012, les Associations familiales catholiques ont sensiblement conforté leurs positions parmi l’ensemble des mouvements familiaux siégeant au sein de l’UNAF (Union nationale des associations familiales), le « parlement des familles ».

Avec une croissance de 7% sur la période, à comparer avec une baisse générale de 11% des effectifs familiaux pour l’ensemble des mouvements, les AFC se sont hissées au 3e rang des mouvements familiaux pour le nombre d’adhérents et comptent aujourd’hui près de 27 000 familles adhérentes.

Fortes de 300 associations sur l’ensemble du territoire français (métropole et collectivités d’Outre-Mer), les AFC ont également gravi un échelon sur la période, siégeant désormais au 2e rang national par le nombre d’associations.

Enfin depuis 2014, les Associations familiales catholiques se situent même au premier rang de l’ensemble des mouvements familiaux par le nombre d’implantations départementales (90).

(Source : UNAF, 2016

Les AFC reçues par la secrétaire d’Etat à la Famille

laurence rossignolLe Président, Jean Marie Andrès, et la vice-présidente, Pascale Morinière, ont été reçus le mardi 14 décembre par Madame Marie Derain, conseillère auprès de Madame Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat à la Famille, ancienne Défenseure des enfants, afin de lui présenter le travail des AFC pour soutenir les parents en matière d'éducation affective relationnelle et sexuelle.

Cet entretien de 3/4 d'heure s'est déroulé dans une ambiance positive d'écoute et de dialogue.

Madame Derain s'est montrée particulièrement intéressée par la web série « Lucas et Léa, le cours de la vie », sur ses modes de diffusion et sur l'audience qu'elle pouvait recevoir. Elle a été sensible à la perspective d'une éducation à l'amour et à la sexualité dans une vision unitive de la personne qui rende compte non seulement de la biologie mais aussi du sens de la sexualité humaine.

Nous avons pu montrer la nécessité de s'appuyer sur les parents, premiers et principaux éducateurs de leurs enfants afin de les ré-habiliter dans ce domaine essentiel plutôt que de multiplier les messages hygiénistes, comportementalistes ou encore d'augmenter la pression contraceptive.

Nous avons également montré que les questions de société ne pouvaient être traitées sur un mode individualiste pour satisfaire les revendications d'un lobby particulier mais devaient tendre à créer de l' unité plutôt qu'à dresser les Français les uns contre les autres.

Laïcité et radicalisation : les associations familiales consultées par Laurence Rossignol

ministere familleLe 3 décembre dernier, les AFC ont répondu présent à l’invitation de Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat en charge de la famille, qui souhaitait réunir l’UNAF et les mouvements familiaux à recrutement général sur le thème de la prévention de la radicalisation et de l’embrigadement.

Cette réunion, qui était inscrite dans le prolongement des évènements de janvier, s'est malheureusement révélée d'autant plus appropriée.

Elle a été l'occasion pour les AFC, appuyées sur certaines remontées d'expérience provenant de Chantiers-Éducation actifs en zones urbaines sensibles, de témoigner de la communautarisation croissante. Celle-ci semble résulter à la fois d'une raréfaction - dans ces quartiers - de la diversité des nationalités d'origine, mais aussi parfois d'une pression voire d'un harcèlement en faveur du respect des signes religieux (voile, prière, etc.) qui est exercé par certains. Le résultat est une relation entre les membres de certaines communautés et les habitants parlant français de plus en plus rare, avec notamment le développement d'une attitude de plus en plus rétive vis à vis de la participation à des activités qui rassemblent des personnes d'origines diverses comme les Chantiers-Éducation.

La rencontre a permis aussi de mettre en évidence de la difficulté à démontrer - et à décrire - les liens entre communautarisation et radicalisation. Cette dernière a été plutôt considérée comme relevant d'un processus similaire à celui de la toxicomanie (dealers, addiction, caractère stupéfiant au sens strict...).

La rencontre a aussi permis de tempérer les inquiétudes de la Ministre quant à l'enseignement hors contrat et à l'école à domicile. Celle-ci qui craignait que ce soit une facilité offerte à la diffusion d'enseignements fondamentalistes, s'est en effet rendue compte que ces pratiques sont encadrées dans la mesure où les écoles hors contrat font l'objet d'agréments et d'inspections tout comme les usagers du CNED (Centre national d'enseignement à distance).

Enfin, et suite notamment à l’intervention d’un militant laïc qui a soutenu que la « République s'était construite contre la religion », cette rencontre a permis de souligner le danger d’une référence à la laïcité qui, quand elle devient lancinante et idéologique, constitue un facteur de communautarisation plus que d'intégration.

Actualités des familles La Croix