Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Instances de la politique familiale

Instances de la politique familiale

Les familles entrent au Gouvernement … par la petite porte

Laurence RossignolCommuniqué de presse

Le Gouvernement de Manuel Valls vient d'être complété.

Les AFC prennent acte de la nomination de Laurence Rossignol comme secrétaire d'Etat à la Famille, aux Personnes âgées et à l'Autonomie.

Elles vont demander à être rapidement reçues par la nouvelle secrétaire d'Etat. Les AFC se montreront très attentives à ses premières déclarations car elles diront la place que le Gouvernement souhaite faire aux familles, cellules vitales de la société.

Or, les familles attendent aujourd'hui de sortir de l'incertitude :

  • quant à l'accès à l'emploi qui fait partie intégrante de la politique familiale,
  • quant à la logique fiscale qui laisse penser que les familles qui paient des impôts sont des privilégiées,
  • quant à la lisibilité et à la stabilité à long terme de la politique familiale,
  • quant à la confiance exprimée aux pères et mères comme premiers et principaux éducateurs de leurs enfants,
  • quant à la méthode de réforme jusqu'alors fondée sur un refus d'écoute et de dialogue qui a entraîné une exaspération des Français.

Sur chacun de ces sujets, les familles attendent des réponses concrètes et rapides. Les AFC sont prêtes à prendre une part active à la réflexion nécessaire pour les élaborer.

Les AFC au Grenelle de la famille : faire peser les associations familiales

Samedi 8 mars, les AFC ont pris la parole lors du Grenelle de la famille. Dans ce cadre, Geneviève Verdet a expliqué intervenir « comme un sergent recruteur, le sergent recruteur du mouvement familial.

Ce mouvement familial est représenté par l'UNAF qui est le syndicat des familles. L'UNAF compte aujourd'hui 714 000 familles. Si, demain, grâce à vous, elle en comptait 1 500 000, cela renforcerait grandement son poids auprès des pouvoirs publics. Cette institution serait incontournable pour toutes les décisions concernant la famille. Il n'a échappé à personne que, lors de la préparation du projet de loi sur la famille, la ministre [en charge] de la famille avait oublié d'y associer l'UNAF.

Vous n'ignorez pas non plus qu'une autre structure a été mise en place par l'équipe précédente : le Haut Conseil de la Famille. La place des représentants familiaux a diminué au sein de ce conseil, non pas en quantité, mais en pourcentage, par suite de l'adjonction par le gouvernement d'experts non familiaux.

L'UNAF a donc un rôle essentiel de représentation des familles qu'il faut renforcer. L'UNAF, c'est la diversité des familles, la diversité des mouvements : 8 000 associations issues de 70 mouvements. (Vous avez bien sûr devant vous des représentants des meilleurs). Chacun peut donc trouver dans ces associations celle qui porte au mieux ses valeurs.

Cela ne veut pas forcément dire abandonner vos engagements pour un autre. Il y a plusieurs niveaux d'engagement au sein de ces associations.

Cela commence par une adhésion qui donne des voix. De par le vote familial : 1 voix pour le père, 1 pour la mère, 1 pour chaque enfant mineur vivant, 1 par groupe de 3 enfants mineurs, 1 par enfant mort pour la France, 1 par enfant majeur handicapé à la charge de la famille, vous pouvez peser sur les décisions. Vous êtes des familles qui accueillent souvent plus d'enfants que les autres. Venez donc renforcer l'UNAF pour qu'elle devienne incontournable ».

LMPT annonce la tenue de son Grenelle de la Famille

Le 8 mars prochain, à Paris, LMPT tiendra son Grenelle de la Famille.

A l'issue de 50 réunions publiques à travers toute la France depuis octobre 2013, auxquelles les AFC ont apporté leur contribution fortes de leurs atouts et de leur expertise, La Manif Pour Tous présentera les principes et propositions élaborés par des citoyens.

Pour toute information pratique : www.grenelledelafamille.fr

Actualité La Croix