Back Vous êtes ici : Société Questions de société Fragilités et solidarités

Dépendances et nouvelles solidarités

7 octobre 2012 Vous êtes tous invités ! Venez dire Merci !

Il existe la fête des mères, la fête des pères, et même celle des grands-mères...
Pourquoi alors ne pas fêter tout le monde à la fois, et d'abord se réjouir de ce lien privilégié qui nous rassemble dans les bons moments comme dans les moins bons ?

Cette année, pour la 8ème édition,
la Fête des Familles, est l'occasion unique d'un grand « merci ».

Faites-le savoir autour de vous,
le 7 octobre, la famille est à l'honneur
dans plus de 50 villes de 30 départements !

La Fête des Familles doit faire place à toutes les familles, grandes, petites, nouvelles, anciennes, joyeuses, blessées...

Vous pouvez tous participer à la fête que vous soyez avec vos proches ou à distance !

Retrouvez toutes les informations, les lieux des manifestations sur www.fetedesfamilles.fr

Les principaux partenaires

partenaires 2012 - AFC - Famicity - Simon de Cyrène - Apprentis d'Auteuil - Ensemble2générations

Les villes et départements participants
02 Soissons, St Quentin – 03 Moulins, Montluçon – 05 Gap , Jarjayes – 06 Antibes – 18 Bourges – 26 Montélimar, Romans sur Isère – 27 Evreux, Vernon – 31 Toulouse – 32 Auch, L'Isle Jourdain – 35 Rennes – 44 Nantes, St Nazaire, Orvault, Sautron – 51 Reims – 56 Vannes, Arradon – 62 Arras – 67 Strasbourg – 71 Mâcon – 72 Le Mans, Vion, Sablé – 75 Paris – 76 Fécamp, Le Havre – 80 Amiens, Gorenflos, Saint-Riquier – 82 Montauban – 86 Poitiers – 92 Montrouge – 93 Montfermeil, Gagny – 972 En Martinique, Fort de France – 974 La Réunion : Étang salé – 987 Polynésie : Tahiti , Moorea... et dans de nombreuses autres villes.

La Fête des Familles
Née en 2005, la Fête des Familles s'est imposée comme LE rendez-vous annuel et national des familles. Dès la deuxième édition en 2006, près de 20 000 personnes s'étaient rassemblées dans toute la France et de manière particulière dans les 7 villes événements qu'étaient Aix-en-Provence, Dole/Tavaux, Lille, Limoges, Nantes, Pau et Saint-Étienne. Depuis le nombre n'a cessé de croître pour la plus grande joie des participants.

 

Dimanche 3 juin 2012 : Grande journée d’action en faveur de la mère et l’enfant

Communiqué de presse
Les Associations Familiales Catholiques (AFC) se mobilisent les 2 et 3 juin prochains, jour de la fête des mères, pour célébrer la mère et l'enfant en quêtant sur la voie publique.

Cette quête organisée sous l'égide de l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) et des Unions Départementales des Associations Familiales (UDAF) collecte des sommes chaque année plus importantes. Elles sont entièrement versées à des œuvres agissant sur le terrain en faveur des mères et futures mères en détresse, et des enfants menacés. En 2011, plus de 154 000 € ont ainsi été récoltés.

 

Agir pour qu'il y ait toujours une place pour une maman et son enfant est une contribution forte au service de la vie.

Pour les AFC, quêter pour la mère et l'enfant est la manière la plus concrète de s'associer à la Journée Nationale pour la Vie, de s'engager en faveur de l'accueil et du respect de toute vie, de la conception à la mort naturelle, et de délivrer à la société un message d'espérance et de joie notamment grâce au dialogue qui s'instaure avec les passants et les donateurs ce jour-là.

Personnes âgées : des réponses face à un état des lieux critique

Dans un livre paru aux éditions Salvator (2011), Le grand âge est à l’abandon !, Nicolas Martinet, l’auteur, offre un tour d’horizon de la situation des personnes âgées aujourd’hui, fort de son expérience comme directeur de maison de retraite depuis près de vingt ans.

Le constat dressé souligne, voire dénonce, un certain nombre de manques – de moyens, de personnel, dévalorisation du métier, solitude… – qui occasionnent pour les personnes âgées comme pour le personnel de réelles souffrances. Mais l’auteur n’a pas voulu en rester là : il préconise un certain nombre de « propositions pour éviter le pire », sous-titre de son ouvrage.

Plus largement, l’état des lieux débouche sur de nombreuses pistes de sortie dont la clé de voute repose sur une ré-humanisation des relations, que ce soit avec le personnel comme avec les familles. En outre, l’auteur souligne que « les personnes âgées ont autant besoin d’affection que de soins, il faut multiplier les initiatives en direction des familles qui ont parfois du mal, poursuit-il, à passer la porte de la maison de retraite ». Nicolas Martinet remet à l’honneur la solidarité intergénérationnelle, au sein des familles mais aussi de la société, notamment en stimulant le bénévolat, en particulier chez les jeunes – lycéens ou étudiants. « Cet échange pourrait s’avérer aussi riche pour les uns que pour les autres », ajoute-t-il,  et permettrait de « pallier le manque de personnel »

Ce défi est un enjeu urgent, actuel et qui dépasse largement la situation française. La Commission Européenne a d’ailleurs choisi d’orienter l’année 2012 autour du thème du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle. A l’heure de l’européanisation et, pour la France, à l’approche des échéances électorales, les AFC souhaitent que le thème de la dépendance ne soit pas absent de la campagne et des préoccupations politiques. Elles souhaitent entre autres qu’une écologie de l’homme soit prise au sérieux, au même titre que les questions économiques, diplomatiques, environnementales…, afin de mettre en œuvre des stratégies globales et multidisciplinaires pour apporter une réponse effective, médicale et éducative à la souffrance des personnes.

Actualités des familles La Croix