Back Vous êtes ici : Société Questions de société Vie affective et sexuelle

Vie affective et sexuelle

Gender et éducation affective et sexuelle : un tour de France AFC

Dans la continuité de leurs travaux sur le sujet et de leur mobilisation de terrain pour apporter des réponses aux parents dans le contexte de la diffusion du Genre à l’école, les AFC organisent des conférences dans de nombreuses villes.

Pascale Morinière, vice-présidente de la Confédération nationale des AFC, médecin et auteur, avec Laura Bertail, de Lucas ou l’aventure de la vie, y interviendra pour transmettre une vision de la relation homme-femme où le cœur et le corps sont à l’unisson pour le bonheur de chacun, seule vraie réponse – et authentique –  aux discours inspirés par la perspective de genre.

Le « Genre » témoigne en effet d’une grande soif de redécouvrir que l’homme et la femme sont des êtres de relation faits pour aimer et être aimés. Il est plus que jamais nécessaire que de nombreux adultes s’engagent pour transmettre cette bonne nouvelle de la vie et de l’amour centrée sur la relation et non sur une sexualité de consommation.

Les AFC développent depuis de nombreuses années des propositions et des actions pour proposer une véritable éducation affective et sexuelle qui prévienne les effets des visions limitées et incomplètes de la sexualité qui sont principalement proposées aux jeunes et dans la société en général.

Programme

Conférences à venir :

  • Saint Nazaire 22 mai
  • Montfort l'Amaury 23 mai
  • Saint Maur : 5 juin
  • Metz

Conférences passées :

  • Asnières 15 octobre 2013
  • Rueil Malmaison 22 novembre
  • Macon 28 novembre
  • Vesoul 5 décembre
  • Paris XIII 20 janvier 2014
  • Amiens 23 janvier
  • Chartres 7 février
  • Nanterre 20 mars
  • Montauban 25 mars
  • Paris IX 27 mars

Suivez en permanence l’actualité locale des AFC sur les pages locales de notre site.

 

ABCD de l’égalité : le ministère doit veiller à renforcer la confiance des parents envers l’école

logo abcdegaliteSuite à un courrier du 7 février adressé au ministre de l'Education nationale, Pascale Morinière, présidente, et Vincent Porteret, délégué général, ont été reçus ce jeudi 20 mars 2014 par la conseillère de Vincent Peillon en charge des argumentaires et des discours.

Lors de cet entretien, les AFC ont rappelé avec insistance que :

  • les questions soulevées sont de l'ordre de l'éducation de l'intime et relèvent donc des parents et non de l'école,
  • les parents, pères et mères, sont inquiets car ils se sentent contournés dans leur mission de premiers et principaux éducateurs,
  • les supports utilisés par les ABCD de l'égalité n'apportent rien aux enfants sur le chemin qu'ils vont avoir à parcourir jusqu'à l'âge adulte pour se construire en tant qu'homme ou femme et comprendre le sens de leur corps sexué,
  • les programmes d'activités proposées pour les enfants n'éclairent pas la différence et la complémentarité homme-femme et transmettent un message implicite d'indifférenciation
  • les parents estiment que les objectifs poursuivis par ce dispositif expérimental ne sont pas clairs

Le ministère a convenu que le manque de lisibilité des objectifs de ce dispositif pouvait contribuer à alarmer les parents. En effet, non seulement ce programme a des implications fortes pour les enfants eux-mêmes, mais aussi pour la relation de confiance qui lie les familles et l'école. Le ministère doit veiller à renforcer la confiance des parents envers l'école.

L'évaluation du dispositif est prévue d'avril à juin : le ministère s'est engagé à être attentif aux réactions des parents. Les AFC, elles, ont engagé le ministère à expliquer ses objectifs éducatifs, à accepter le dialogue et la discussion et à ne pas soutenir ce projet au détriment de l'indispensable confiance parents-école.

La confiance des parents dans l’école encore mise à mal

Communiqué de presse

Le programme Ecole et Cinéma, mis en œuvre par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC)  propose de faire réfléchir les élèves de 3è cycle (CE2, CM1, CM2) sur l’identité sexuelle à partir du film Tomboy, agréé par le ministère de l’Éducation nationale, qui met en scène une fillette de 10 ans, Laure, qui se fait passer pour un garçon, Mickaël.

Les AFC estiment opportune et nécessaire la lutte contre l'exclusion, notamment à l'école.

Malheureusement,

-  ce programme s'appuie sur des questions inadaptées à sa cible, et surtout
-  ce film porte atteinte au principe de neutralité qui s'impose en milieu scolaire.

Ce principe de neutralité est pourtant une condition essentielle à la lutte contre toute forme d'exclusion, que celle-ci soit fondée sur l'orientation sexuelle ou sur toute autre particularité qui distinguerait un élève et conduirait à le stigmatiser.

Les AFC estiment tout autant opportun et nécessaire de lutter contre l’exclusion que de travailler à promouvoir une société de l’inclusion dans laquelle chacun se sente reconnu et accueilli.
 
Et, en définitive, ce nouvel encouragement du ministère de l’Éducation nationale pour un programme qui fait polémique par son orientation résolument idéologique illustre une nouvelle fois comment, « en s’appuyant sur la jeunesse pour changer les mentalités », les pouvoirs publics entendent mettre systématiquement en cause le rôle des pères et mères comme premiers et principaux éducateurs de leurs enfants.
Ceci confirme la volonté du Gouvernement « d'arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel » selon les mots-mêmes de Monsieur Peillon.
 
Dans un tel contexte, les AFC :
-  demeurent très vigilantes aux suites qui seront données à la diffusion de ce programme et sont déterminées à poursuivre leur travaux sur la liberté de conscience,
-  demandent que tous les pères et mères soient informés et qu’ils soient expressément autorisés à ne pas laisser leurs enfants assister à cette projection s'ils estiment qu'elle va à l'encontre de l’éducation qu’ils souhaitent leur donner.

Les AFC rappellent sans relâche l’importance de renforcer la collaboration entre parents et enseignants.

 

 

Une nouvelle banalisation de l'avortement ?

Aujourd’hui, jeudi 7 novembre, le deuxième volet du Rapport sur l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) a été remis à Madame Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes. Ce rapport contient 40 recommandations

Article le plus lu

Lucas ou l'aventure de la vie

Education affective et sexuellePar un récit qui aide l'enfant à connaître son corps et celui des autres avec respect, cet album d'éducation affective et sexuelle pour les 7-11 ans offre une vision positive de la sexualité qui donne confiance en l'avenir.

L'histoire donne du sens en répondant aux questions : « D'où je viens ? » et« comment se transmets la vie ? ». Ce livre explique le cycle de la vie depuis la rencontre des parents jusqu'au moment où l'enfant deviendra à son tour « dépositaire et passeur du plus précieux des trésors ».

Avec des mots scientifiques mais aussi des mots poétiques, la sexualité est toujours présentée comme l'expression de l'amour.

Pascale Morinière est médecin généraliste et ancien médecin scolaire, formée aux parcours TeenSTAR.

Laura Bertail est éducatrice formée au CLER Amour et famille

Prix : 15€

Commander sur le site de la Procure

Actualité La Croix