Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Autres actualités conso

Consommation

Litige : un problème dans ma location de vacances

stjeandeluzUn couple avec deux jeunes enfants a loué cet été un studio pour leurs vacances à Saint-Jean-de-Luz. Ils ont choisi un logement à proximité de la plage et du centre pour pouvoir se déplacer à pied.

Une humidité remarquée

À leur arrivée, le samedi, ils constatent une odeur de moisi et d’humidité. Ils remarquent des traces de moisissure, un plafond qui s’écaille... Ils appellent l’agence de location qui leur dit d’ouvrir les fenêtres et de venir en discuter le lundi à l’agence. L’humidité persiste et elle est nocive pour la santé de leurs enfants dont le plus jeune a un an.

Un échange de location pour 100 euros de plus ?

Le lundi, le couple fait constater par l’agence de location l’humidité du studio, que celle-ci reconnaît mais en minimisant le problème. Elle propose un changement d’appartement moyennant une augmentation de location de 100 euros pour un logement plus grand, mais plus loin de la plage et du centre. L’association de consommateur AFC contactée par le couple par l’intermédiaire de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) se met en rapport avec l’agence de location. Le lendemain, la famille est relogée dans un T3 à 600 m de la plage et pour le même prix de location.

5 conseils pour réduire vos frais d’incidents bancaires

  1. argentA la moindre difficulté de paiement, mieux vaut prendre rendez-vous avec votre banquier pour lui expliquer la situation et voir les solutions qu’il peut vous proposer. N’hésitez pas à demander un remboursement de vos frais d’incidents !
  2. Si vous n’arrivez pas à obtenir de rendez-vous, vous pouvez saisir le directeur de l’agence, le service consommateur de votre banque (ses coordonnées sont inscrites sur votre relevé de compte) ou enfin le médiateur de votre banque (ses coordonnées sont inscrites sur votre relevé de compte ou sur votre convention de comptes).
  3. Préférez autant que possible le paiement en liquide pour vos achats quotidiens ou le virement pour payer vos factures. Cela vous évitera d’avoir des frais pour rejet de chèque ou de prélèvement ou encore des commissions d’intervention. L’utilisation des espèces permet également de mieux visualiser ce qu’il vous reste.
  4. Vous pouvez également demander à votre conseiller bancaire d’augmenter le plafond de votre découvert autorisé, de manière ponctuelle (facilité de caisse), ou durable. Il est beaucoup moins coûteux de rester sous le découvert autorisé que de le dépasser.
  5. Enfin, il est possible de se faire accompagner par des conseillers extérieurs à la banque, par exemple dans les lieux d’accueil appelé « Points conseil budget ». Vous pouvez trouver les coordonnées sur le site d’éducation financière de la Banque de France : mesquestionsdargent.fr. Ces conseillers vous aident à prioriser vos dépenses afin d’assainir votre budget. Ils peuvent également servir de médiateur auprès de votre banque, de votre bailleur ou de votre fournisseur d’énergie.

Vous pouvez également contacter les antennes consommation AFC. Des associations locales répondent aux demandes d’information et assistent les consommateurs
Connaître l’antenne la plus proche de chez vous.

Consomag : comment savoir si un contrat obsèques a été souscrit ?

consomag contrat obseque 20184,5 millions de Français sont aujourd’hui couverts par un contrat destiné au financement des obsèques. En complément des moyens mis en œuvre par les assureurs pour sensibiliser le souscripteur ou l’adhérent sur l’intérêt d’informer ses proches de l’existence d’un contrat obsèques, les assureurs de la Fédération française de l’assurance (FFA) ont également mis en place un dispositif de recherche de ces contrats via l’association l’AGIRA.

Voir ou revoir l'émission

Groupe Facebook des AFC

groupe facebook esprit de famille

Coup de cœur

Le sommeil ami de lhomme

Actualités des familles La Croix