Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Developpement durable Technologies et développement durable : les nanotechnologies

Technologies et développement durable : les nanotechnologies

par Florence lafeuille
Service Consommation de la CNAFC

copyright DRDans un article intitulé « Peut-on encore sauver l'humanité ? », Koïchiro Matsuura, Directeur Général de l'UNESCO, résume les solutions proposées par un groupe d'experts réunis en novembre 2006 afin de faire face à la crise écologique mondiale.
En bonne place figure la nécessité de réduire la quantité de matière utilisée par l'homme : « Il va nous falloir « dématérialiser » l'économie et la croissance. (...) Ce transfert de l'économie vers l'immatériel a déjà commencé, avec la révolution qui remplace les atomes par les bits, et qui est au principe de l'essor des nouvelles technologies et des sociétés du savoir ».

De nombreux espoirs pour le devenir de la planète reposent ainsi sur les nanosciences ou nanotechnologies. Celles-ci permettent la manipulation de la matière atome par atome, à l'échelle du nanomètre. Un nanomètre (nm) correspond à un milliardième de mètre, soit environ 30.000 fois plus petit que l'épaisseur d'un cheveu et 100 fois plus petit que la molécule d'ADN. A l'échelle nanométrique, les atomes se comportent différemment et sont en général plus réactifs. Les objets nanométriques ont ainsi souvent des propriétés chimiques différentes des objets de même nature, mais de dimensions plus importantes même microscopiques.

Le développement des nanotechnologies a déjà révélé un potentiel très important de progrès dans de multiples domaines, comme la santé (par exemple de nouveaux outils de diagnostic médical et des médicaments plus efficaces pour combattre les tumeurs cancéreuses ou d'autres maladies graves), les technologies de l'information et de la communication, les matériaux de structure à la fois plus légers et plus résistants. Des produits issus des nanotechnologies font déjà partie de notre quotidien, sans que nous en ayons conscience : appareils électroniques, textiles antitaches ou à l'imperméabilité renforcée, crèmes solaires particulièrement protectrices, huiles anticholestérolémiques.

Cette révolution technologique par les nanotechnologies suscite l'enthousiasme et évidemment de nombreuses craintes. La Commission Nationale du Débat Public en a bien résumé les enjeux dans les fondements de sa décision du 4 mars 2009
• des produits contenant des nanoparticules sont déjà diffusés ;
• la recherche-développement dans le domaine des nanotechnologies revêt, en raison de la compétition internationale, un caractèred'intérêt national ;
• le développement des nanotechnologies présente de forts enjeux socio-économiques ,notamment dans les domaines médicaux,industriels et énergétiques;
• certaines propriétés spécifiques des nanomatériaux manufacturés et des nano-systèmes issus des nanotechnologies peuvent leur conférer
des effets secondaires sur la santé et l'environnement ;
• des incertitudes scientifiques fortes sur les nanotechnologies subsistent ;
• des questions légitimes d'ordre social,environnemental et éthique se posent quant à la finalité et l'opportunité de certaines des applications des nanotechnologies.

La mise en application du principe de précaution aux nanotechnologies fait l'objet de nombreux travaux au niveau national, européen et international, sans véritables
décisions à ce jour.

Soucieuse d'une bonne information des familles sur la présence de nanomatériaux dans les produits, la CNAFC participe aux travaux du Conseil National de la Consommation sur l'information du consommateur.

Cet article est paru dans le numéro 124 de La Vie des AFC


Groupe Facebook des AFC

groupe facebook esprit de famille

Coup de cœur

Le sommeil ami de lhomme

Actualités des familles La Croix