Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Pouvoir d'achat Les familles et le chèque, les résultats de l'enquête des AFC

Les familles et le chèque, les résultats de l'enquête des AFC

Un rapport sur l'avenir des moyens de paiement en France a été publié le 25 avril 2012 par le Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF). Il conduit à envisager la réduction, voire la suppression de l'usage du chèque, sauf à pouvoir les facturer.
En tant qu'association de consommateurs, les AFC souhaitent attirer l'attention sur la gratuité du chèque, caractéristique non-négligeable qui, dès lors qu'ellel disparaîtrait, pénaliserait ceux et celles, et en particulier les familles, qui auraient recours à ce type de paiement en raison de ressources économiques modestes.

Afin d'éclairer la réflexion en la matière du point de vue des familles, les AFC ont lancé une enquête par internet interrogeant les consommateurs sur leurs usages du chèque et sur des pistes de substitution.

Cette enquête a été diffusée sur le site de la CNAFC du 9 mai au 30 juin 2012. Au total, 536 réponses exploitables ont été obtenues dont il est possible de tirer un certain nombre d'informations.

Un moyen de paiement courant
On constate ainsi que le chèque reste largement utilisé puisque 534 familles ayant répondu à notre enquête (99,6 %) utilisent le chèque comme moyen de paiement et en ont une utilisation fréquente : en moyenne 5 par semaine et 15 par mois. Seulement 2 familles nous disent ne plus en utiliser :
L'une, habitant en Belgique, explique que le chèque est "remplacé par la carte de banque avec le proton qui est un porte-monnaie électronique et nous faisons tous les virements à partir de notre ordinateur à la maison ou nous remplissons à la main un formulaire de virement". L'autre trouve que "le chèque est totalement démodé aujourd'hui et coûte cher".

Une utilisation diversifiée
Les réponses à l'enquête montrent que les chèques sont utilisés aujourd'hui dans la vie quotidienne pour une multitude de paiements. Ils servent en premier lieu aux paiements des dépenses de santé (médecins, dentistes...), de scolarité (cantine, sorties...), des adhésions aux associations, des activités sportives et culturelles. Ils sont utilisés de façon importante aussi pour les dons aux œuvres.
Le chèque est également fréquemment utilisé par les familles pour le paiement des courses, des services à domicile, des gardes d'enfants (crèche, assistante maternelle...), des factures diverses, d'abonnements, de cadeaux, des paiements entre particuliers et des achats exceptionnels de forte valeur comme l'achat d'une voiture. Enfin, il permet les réservations, les cautions.

Les avantages du chèque
Très apprécié, le chèque apparaît irremplaçable pour beaucoup de familles en raison de sa gratuité et de la sécurité de son utilisation.

Sur un plan pratique aussi, et compte tenu de ce pour quoi il est utilisé, le chèque apparaît particulièrement précieux, par exemple parce qu'il permet un paiement étalé lors d'inscription dans des associations sportives ou culturelles.

Plusieurs réponses indiquent que ce moyen de paiement aide à une bonne gestion de son budget.

Les prélèvements automatiques se multiplient comme pour le paiement du loyer mais "il est difficile de revenir sur un virement en cas de litige".

Des suggestions pour le remplacer
149 familles ayant répondu à l'enquête ne souhaitent pas qu'il soit remplacé par un autre moyen de paiement : "Le paiement par chèque a fait ses preuves", "il est irremplaçable".

133 familles font des propositions revenant toutes à l'élargissement de dispositifs existants :
- la carte bancaire gratuite
- généralisation des virements gratuits
- le titre interbancaire de paiement (TIP)
- le porte-monnaie électronique

En conclusion
Les familles ne veulent pas de la suppression du chèque et refusent qu'il leur soit facturé. Elles ne sont pas opposées au développement de nouveaux moyens de paiement qui doivent satisfaire leurs besoins de consommateurs : gratuité, sécurité d'utilisation, commodité, traçabilité... Des évolutions sont déjà à l'œuvre dans un certain nombre de domaines (des médecins disposent de terminaux de carte bleue, les dons peuvent se faire en ligne...).

Les familles sont très attachées aux chèques et ne changeront d'avis que si elles peuvent disposer d'un autre moyen de paiement aussi performant et gratuit et d'informations utiles pour expliquer les avantages de ces systèmes alternatifs, aussi bien pour elles que pour ceux qui reçoivent leurs paiements.

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix