Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Santé Eviter les accidents domestiques dans les familles en confinement

Eviter les accidents domestiques dans les familles en confinement

Enfants moins bien surveillés, usage accru de produits assainissants, automédication… Les risques sont nombreux ! L'institut National de la Consommation nous dit comment les éviter.

1. Désinfectants et assainissants ? Les centres antipoison n’en peuvent plus

Produit ménager et empoisonnementLa peur du coronavirus a rapidement amené les consommateurs à utiliser plus que de coutume des produits assainissants.
L’eau de Javel, un produit tout sauf anodin

Les appels concernant l’eau de Javel, déjà fréquents en temps normal, ont doublé depuis le début de l’épidémie. Utilisée en grande quantité, elle irrite les voies respiratoires et peut entraîner des intoxications, notamment lorsqu’elle est mélangée à des produits tels que le vinaigre blanc ou l’ammoniaque.

Pour désinfecter son environnement, mieux vaut s’en tenir aux recommandations de l'Anses.

2. Confinez vos produits ménagers

De manière générale, attention aux produits ménagers, surtout si vous avez de jeunes enfants.
Si de nombreuses mesures ont été prises pour doter les produits ménagers de systèmes de protection (bouchon avec sécurité enfant), rien ne vaudra leur mise hors de portée dans des placards fermés à clé ou en hauteur.

Que faire en cas d’ingestion d’un produit dangereux ?

Nettoyez la bouche à l’aide d’un gant de toilette.
Ne faites jamais boire un enfant avant l’avis du centre antipoison.
Ne faites pas vomir (certains produits sont d’autant plus toxiques s’ils repassent une deuxième fois dans l’œsophage).
Avant de vous rendre aux urgences ou chez le médecin, appelez d’abord le centre antipoison le plus proche de chez vous.
Une téléconsultation médicale en urgence est possible 24 heures sur 24.

3. Le gel hydroalcoolique : hors de portée des enfants

La toxicité n’est pas anodine – ces solutions contiennent 70 % d’alcool – mais elle est limitée, parce que la quantité ingérée l’est également.

De nouveaux flacons mal sécurisés.

Des flacons avec des bouchons non sécurisés et de gros embouts ont été utilisés. Ils favorisent la survenue d’accidents, car l’enfant peut en ingérer une gorgée beaucoup plus importante. 
Attention aussi, si vous fabriquez votre propre solution hydroalcoolique, à bien respecter les dosages et ne pas toucher les ingrédients.

4. Attention à l’automédication

Parmi la hausse des incidents liés au contexte épidémique figurent aussi les pratiques d’automédication. 
Les huiles essentielles, vertueuses mais dangereuses

Outre les médicaments, les compléments alimentaires sont concernés, de même que les huiles essentielles. Bien que parées de mille vertus, elles sont en fait dangereuses si on ne sait pas correctement les utiliser.

Source : 60 millions de consommateurs
Crédit image : Maison photo créé par freepik - fr.freepik.com

Groupe Facebook des AFC

groupe facebook esprit de famille

Actualités des familles La Croix