Bannière Piquets de mobilisation Marchons Enfants

Back Vous êtes ici : Vie pratique Vie quotidienne Sécurité domestique

Sécurité

La sécurité numérique, une nécessité

Usurpation d’identité, cyberharcèlement, vol d’information, virus informatique… L’Institut national de la consommation a réalisé pour Cybermalveillance.gouv.fr (le dispositif national qui assure la sensibilisation, la prévention et le soutien en matière de sécurité numérique), une étude sur la connaissance des internautes en matière de sécurité numérique.

Cette étude, menée auprès d’un panel représentatif de 4 507 personnes entre le 30 mai et le 19 juin 2019, révèle que plus de 9 Français sur 10 ont déjà été confrontés à un acte de cybermalveillance.

Au palmarès des actes de cybermalveillance les plus fréquents :

  • le phishing ou hameçonnage : il s’agit d’une technique frauduleuse destinée à leurrer l’internaute pour l’inciter à communiquer des données personnelles (comptes d’accès, mots de passe…) et/ou bancaires en se faisant passer pour un tiers de confiance,
  • le virus informatique,
  • l’usurpation d’identité d’un proche qui demande de l’argent.

L'étude met en évidence la nécessité de poursuivre les actions de prévention auprès des citoyens. Elle insiste également sur le besoin de faire connaître plus largement le dispositif Cybermalveillance.gouv.fr.

Les AFC rappellent que le dispositif Cybermalveillance.gouv.fr doit être le premier réflexe sécurité pour toutes les familles.

Un kit complet de sensibilisation sur les bonnes pratiques à adopter en matière de sécurité au quotidien est disponible gratuitement sur le site du gouvernement.

Cybermalveillance site et kit daide

Mineurs, quels papiers d’identité pour voyager à l’étranger ?

Voyage étranger mineurPour qu’un mineur puisse quitter le territoire français, certains documents peuvent être exigés. D’autres sont vivement recommandés.

Lorsqu’il voyage accompagné

- Si le mineur est accompagné par l’un de ses parents ou par son représentant légal, les documents à fournir varient selon le pays de destination. Il faudra généralement présenter une pièce d’identité (carte nationale d’identité ou passeport) et, éventuellement, un visa.
- Dans tous les cas, le mineur ne peut être mentionné sur le passeport de l’un de ses parents ou de son représentant légal pour voyager. Il doit impérativement en avoir un à son nom. Pour en faire la demande, les parents ou le tuteur doivent se présenter avec leur enfant, même s’il s’agit d’un bébé.
- Si l’enfant voyage avec une autre personne, il doit, en plus, être muni d’une autorisation de sortie de territoire.

Lorsqu’il voyage seul

L’enfant doit avoir en sa possession :

- Une pièce d’identité valide ;
- L’original du formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l’un des parents titulaires de l’autorité parentale ;
- Une photocopie de la carte d’identité ou du passeport du parent signataire.

La carte européenne d’assurance maladie

Vivement conseillée, la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) permet à votre enfant de bénéficier de la prise en charge des soins médicalement nécessaires durant son séjour à l’étranger.

Elle est valable deux ans et renouvelable autant de fois que besoin.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1922

Les feux d'artifice ne sont pas sans risques !

Feu dartifice risque dangerEn famille ou entre amis, pétards et feux d’artifice se multiplient l’été. Attention, même homologués, ils ne sont pas sans danger tant pour les utilisateurs que pour leur entourage ou leur environnement.

Feux de Bengale, pétards, mini fusées... les particuliers ont le choix entre de nombreux produits pyrotechniques. 

Ces produits sont avant tout des explosifs. Leur manipulation peut blesser les utilisateurs et les personnes situées à proximité. Elle peut notamment provoquer des brûlures et des lésions de la main.

Il convient donc d’être vigilant. Quelques conseils :

  • Evitez d’acheter un produit dont le mode d’emploi n’est pas écrit en français.
  • Lisez très attentivement les informations figurant sur l’étiquetage : la limite d’âge, la catégorie (F1, F2 ou F3), le mode d’emploi et les précautions d’utilisation (distance de sécurité, utilisation en intérieur ou à l’extérieur) et respectez impérativement ces recommandations.
  • Avertissez les enfants sur les dangers des pétards : chaque année, des doigts sont arrachés lors de jeux qui consistent à garder le plus longtemps possible un pétard allumé dans la main.
  • Tenez compte des conditions météorologiques (notamment en cas de vent).
  • Avertissez votre mairie et le centre de secours du service départemental d’incendie et de secours le plus proche de votre domicile avant d’organiser un feu d’artifice sur un terrain privé.
  • Respectez vos voisins : les plaintes auprès des maires pour des nuisances sonores dues aux pétards et aux autres artifices de divertissement sont très fréquentes en période estivale.

Bon à savoir :

Des arrêtés municipaux ou préfectoraux peuvent interdire la vente d’artifice de catégorie 1 (ou C1) aux mineurs non accompagnés ou en limiter la vente, le transport et le port par des particuliers pendant certaines périodes.

Pour en savoir plus sur la réglementation et les catégories d’artifices : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/petards-et-feux-dartifices

Coup de cœur

Film Dessin animé Le voyage du Pèlerin

Actualités des familles La Croix