Genre à l’école : les AFC interpellent le ministre de l’Education nationale

Dans un contexte de questions et d’actions sur ce sujet du genre et, en particulier, à partir de l’ABCD de l’égalité, le ministre Vincent Peillon a assuré dans la presse que « l’éducation nationale refuse totalement la "théorie du genre" ». 

Dans un courrier qu’elles lui ont adressé le 7 février, les AFC ont pris acte de cet engagement tout en faisant remarquer au ministre que des questions importantes demeurent autour du contenu pédagogique de la lutte contre les inégalités entre les hommes et les femmes à l’école.

 

Comment, en effet, ne pas constater avec les pères et les mères, que les supports utilisés par ce programme n’apportent rien aux enfants sur le chemin qu’ils vont avoir à parcourir jusqu’à l’âge adulte pour se construire en tant qu’homme ou femme et comprendre le sens de leur corps sexué capable de transmettre la vie puisque cela ne dit rien sur le sens de notre humanité à deux « facettes » ? Comment ne pas rappeler que les questions soulevées sont de l’ordre de l’éducation de l’intime et relèvent donc des parents ?

Les AFC diffuseront les réponses reçues de la part du ministre pour clarifier une situation où la lutte contre les inégalités reste présentée comme une « lutte contre les stéréotypes de genre » et une déconstruction plus qu’une construction.