29/10/2020

Les Chantiers-Zèbres

Les Chantiers-Education-Zèbres rassemblement des parents d’enfant atypique pour les aider à trouver des solutions éducatives adaptées à leur enfant.

Qu’est-ce qu’un enfant-zèbre ?

“C’est une appellation que j’ai choisi, il y a maintenant une quinzaine d’années pour cesser de stigmatiser les enfants surdoués et précoces” explique la psychologue Jeanne Siaud-Facchin. « Ces enfants ont en commun avec les zèbres, la capacité à se fondre dans l’environnement grâce à leurs rayures, qui symbolisent à la fois les coups de griffes reçus dans leur vie et leur empreinte unique. Par ailleurs, c’est le seul équidé que l’homme n’a pas réussi à dompter, un côté sauvage qui caractérise aussi ces enfants ».

Naissance des Chantiers-Zèbres

Le premier Chantier-Education-Zèbres est né à Rennes après que la responsable d’un Chantier-Éducation a reçu deux mamans d’enfants atypiques, en pleurs, car elles n’avaient pas d’endroit où parler dans la confiance, sans être jugées, de ce qu’elles vivaient.

Il existe maintenant une vingtaine de Chantiers-Zèbres : à Lyon, Chartres, Paris, Asnières, Courbevoie, Nantes, Orléans, Arthez-de-Béarn, Rennes, Versailles, St-Germain-en-Laye et d’autres sont en cours d’ouverture.

Qui sont les parents qui participent à un Chantier-Zèbres ?

Ils s’adressent à des parents d’enfants détectés à haut potentiel, c’est-à-dire qui pensent autrement, mais aussi à des parents de DYS (dyslexie, dyspraxie, dysorthographie, dysphasie, dyscalculie) ou TDAH (Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité).

Pour les parents, éduquer un enfant atypique, c’est un défi quotidien qui demande une bonne dose d’énergie et de disponibilité ! Il y a beaucoup d’émotions à gérer, beaucoup de questions auxquelles répondre. C’est devoir rapidement faire un réel travail sur soi, connaître ses limites, connaître ce à quoi on tient et ce sur quoi on peut lâcher du lest. C’est mettre en place dès que possible une éducation bienveillante et ferme à la fois, car les autres ne fonctionnent pas. Et puis, c’est faire face au regard des autres et aux idées préconçues, souvent bien loin de la réalité. C’est souvent, se sentir seul et démuni.

Dans un Chantier-Éducation-Zèbre, les masques tombent très vite. Les parents, parfois pour la première fois de leur vie, se sentent compris, peuvent véritablement partager leurs expériences, sans crainte d’être jugés ou incompris. Ils peuvent évoquer leurs difficultés et leurs joies, librement, sans blesser. Participer à un Chantier-Education-Zèbres, c’est aussi rompre l’isolement, se sentir moins seul et moins démuni.

Comment fonctionne un Chantier-Zèbres ?

Les Chantiers-Zèbres sont bâtis sur la pédagogie des Chantiers-Education. Elle propose un cadre très sécurisant et très utile pour pouvoir prendre du recul, synthétiser sa pensée et élaborer les solutions pertinentes pour sa famille. Sans elle, les échanges porteraient beaucoup moins de fruit. C’est la pédagogie qui permet d’échanger en profondeur, dans la confiance et autorise ainsi les prises de conscience et les changements futurs.

Les rencontres de deux heures ont lieu une fois par mois, en général. Un questionnaire, auquel chacun a réfléchi en amont, sert de base aux échanges. Chacun repart avec des repères ou des points d’appui identifiés ensemble qui permettent de créer sa propre solution.  Comme ce sont des enfants qui ont besoin de sur-mesure, il ne peut y avoir de solutions toutes faites. Les parents qui ont suivi un Chantier-Education Zèbres ont vraiment repris confiance en eux. Ils se trouvent beaucoup moins démunies par la suite.

Exemples de thèmes abordés : accueil des émotions, les relations avec l’école, comment aider mon enfant à apprendre, les relations dans la fratrie, la peur de l’échec, le sens de l’effort, l’intégration dans la vie familiale, l’épuisement parental, les questions spirituelles car ces enfants sont pour certains assez mystiques et bien d’autres encore.

Quelle est la spécificité des Chantiers-Zèbres ?

La particularité des Chantiers-Zèbres, c’est leur vision inclusive. Ces enfants font partie d’un tout. L’enfant n’est pas toujours au centre. C’est une vrai différence par rapport à d’autres propositions faites par des associations de parents d’enfants à haut potentiel qui parlent souvent de l’enfant seulement au travers de sa particularité.

Cette vision, issue de l’anthropologique chrétienne, offre cette chance d’ouvrir des perspectives bien plus larges qui considèrent l’enfant au-delà de cette particularité qui peut être assez réductrice. On le considère comme faisant partie d’un tout :  sa fratrie, sa famille, son école, la société. L’objectif est d’aider les parents à faire en sorte que leur enfant puisse trouver sa place dans le monde, vivre en bonne intelligence avec les autres dans le respect de son unicité.

Comment créer un Chantier-Zèbres dans sa ville ou son quartier ?

Il suffit de regrouper quelques parents par le bouche-à-oreille ou grâce à une communication sur un réseau de mamans, comme les groupes Facebook par ville ou quartier. La responsable et les animatrices bénéficieront d’une formation prise en charge par les AFC.

Pour trouver un Chantiers-Zèbre près de chez vous ou obtenir des renseignements : chantierzebre@gmail.com.

Ma façon de prendre soin de moi
En préparation des réunions de Chantier, nous avons abordé en famille, en couple et avec les enfants, de nombreux sujets sensibles pour nous. Cela nous a permis de renouer le dialogue et d’envisager des solutions. Cela resserre nos liens, et nous rappelle que c’est à nous de construire ensemble notre vie de famille.
Marie
Brest
Relativiser
J’ai intégré les Chantiers Zèbres en cours d’année et je ne regrette pas, même si l’année a été « écourtée ». Ecouter les autres raconter leurs expériences et leur point de vue m’a souvent aidé à mieux comprendre mon zèbre et à piocher des « trucs » pour améliorer notre quotidien.
Elisabeth
Strasbourg
Etre accueillie et comprise dans mes difficultés
Après avoir participé pendant quelques années à un chantier éducation « standard » -qui s’est finalement arrêté- , j’ai eu la chance d’apprendre qu’un chantier zèbre était lancé près de chez moi. Ce chantier m’a beaucoup apporté. Merci pour cette belle initiative qui pourra certainement en aider d’autres.
Jeanne
Toulon
Un lieu pour parler
J’ai trouvé un lieu pour parler du trop plein d’émotions qui se transforme en colère et qui devenait invivable pour tout le monde. J’affrontais seule le regard des autres parents ou de la famille. Souvent jugés comme des caprices, je m’enfermais dans l’idée d’être une mauvaise mère. J’ai trouvé des parents qui vivaient la même chose et leur témoignage m’a aidé à trouver mes propres ressources.
Charlotte
Pau
Partager cet article
Actualité

Ces articles peuvent vous intéresser

Qu’est-ce qu’un Chantier-Education ?
Trouver un Chantier-Education
Formation Grandir et Aimer