Les familles avec enfants toujours sous pression !

politique familiale annonce gouvernementEn plus des annonces concernant la fiscalité pour financer les déficits de la branche famille, le Premier ministre a également annoncé lundi différentes mesures notamment sur l’harmonisation entre vie familiale et vie professionnelle :

Comme le note l’UNAF dans son communiqué ce sont des mesures d’économie douloureuses pour les familles et, s’agissant du congé parental, c’est un projet inacceptable.

Elles vont ajouter du manque de lisibilité à celui dont souffre déjà la politique familiale et elles mettent en péril ce qui en soutient l’efficacité. Celle-ci tient autant aux allocations, aux prestations qu’aux mesures fiscales et aux services proposés et à la stabilité de chacun de ces dispositifs dans le temps.

En ce qui concerne le congé parental, l’UNAF note que « sous couvert d’égalité, les familles se verront privées d’un droit. Ce n’est pas une incitation pour les pères mais bien une sanction pour les familles et une atteinte à la liberté des femmes qui choisissent volontairement de suspendre ou de réduire leur activité professionnelle pour s’occuper de leur enfant de moins de 3 ans. Cette mesure aggraverait encore le déficit en mode de garde Petite enfance : elle est inacceptable ! ».

On est loin, en effet, du libre-choix et des attentes exprimées par les familles en la matière qui souhaitent pouvoir être présents auprès de leurs enfants et assurer ainsi leur rôle de premiers et principaux éducateurs.

Voir aussi notre article "Vie professionnelle - vie familiale : les attentes des pères et des mères sont fortes"