Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Familles & Europe / FAFCE L’honnêteté du candidat à la Commission Tonio Borg fait taire les fausses allégations

L’honnêteté du candidat à la Commission Tonio Borg fait taire les fausses allégations

COMMUNIQUE DE PRESSE de LA FAFCE

Bruxelles, le 14 novembre 2012

L'honnêteté du candidat à la Commission Tonio Borg fait taire les fausses allégations

Mardi 13 novembre, une audition de 3 heures s'est tenue au Parlement européen avec le candidat maltais à la Commission européenne Tonio Borg. L'audition avait été précédée par une campagne trompeuse contre le candidat, attaquant ses opinions personnelles, en dépit des Droits fondamentaux de l'UE qui prévoient la liberté d'opinion, de religion et d'expression. Lors de l'audition de monsieur Borg, les objections déplacées dont il était la cible ont été balayées par l'honnêteté des propos qu'il a tenus devant les parlementaires.

Avant l'audition, Antoine Renard, Président de la Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe, a appelé les députés membres des Commissions ENVI, IMCO et AGRI à "défendre les droits fondamentaux", soulignant que les "droits fondamentaux tels que la liberté de conscience, de religion et d'opinion sont menacés lorsque les valeurs personnelles de monsieur Borg sont présentées comme incompatibles avec les valeurs européennes. Les tentatives pour désavouer Tonio Borg sont la preuve d'un non-respect des libertés fondamentales établies dans l'article 10 de la Charte des Droits fondamentaux de l'UE".

De plus, Antoine Renard remarquait que "les opinions personnelles de monsieur Borg sont présentées comme un obstacle à une fonction publique importante, celle de Commissaire européen. Pourtant, les droits fondamentaux sont les valeurs fondatrices de l'Union européenne et s'appliquent à tous les citoyens européens, y compris les Commissaires européens. »

Pendant l'audition, monsieur Borg a été interrogé par plusieurs députés sur son intention de respecter les engagements de l'Union européenne sur les sujets liés à la famille, au mariage et à l'avortement. Les applaudissements de la salle ont accueilli ses réponses. Tonio Borg a ainsi souligné que toutes les questions parlementaires sur ces sujets ont reçu une réponse de la Commission européenne : l'avortement et la définition du mariage et de la famille sont exclusivement du ressort de la compétence nationale des Etats membres.

Monsieur Borg "s'engage à agir non comme un Commissaire maltais mais comme un Commissaire européen de Malte".Il a, à plusieurs reprises, exprimé son intention de suivre les traités, respectant ainsi le Code de conduite des Commissaires européens, ce qui implique qu'il ne laissera pas ses opinions personnelles influencer les décisions prises en tant que commissaire et respectera la Charte des Droits Fondamentaux.

L'honnêteté du candidat à la commission Borg est apparue de manière évidente aux personnes présentes lors de l'audition.  Commentaire d'un citoyen européen de Belgique, mère de quatre enfants, à la sortie de la salle : "Monsieur Borg est homme mûr, qualifié. Ses compétences et son honnêteté m'ont impressionnée. Les applaudissements et le soutien de la salle étaient à propos. Un beau profil, qui est une valeur sûre pour nos familles et notre santé ».

Au moment de conclure, Tonio Borg a dit lui-même "Je pense que c'était un vrai dialogue. Ce n'est pas une question d'être intelligent ou habile. C'est une question d'être moi-même. Vous aurez ce que vous voyez. Il n'y a pas d'agenda caché."

Contact Maria Hildingsson: +32 4 70 20 39 18 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix