Les AFC reçues au cabinet de François Baroin


Sollicitée au titre de la légalisation des jeux en ligne et de la publicité pour les opérateurs légalement autorisés dans ce domaine, la rencontre, le 25 août, avec le directeur adjoint du cabinet du ministre a également été l'occasion d'aborder le projet gouvernemental de suppression de la possibilité pour les familles de cumuler la demi-part fiscal et l'APL pour un enfant étudiant dans le supérieur et ne résidant plus au domicile conjugal.

Sur le premier sujet, les AFC ont souligné l'importance du texte en question et rappelé les améliorations qu'il reste nécessaire de lui apporter pour tenir compte à la fois du rôle des images dans le développement des enfants, y compris les images publicitaires et des risques d'addictions auxquels les jeux d'argent exposent particulièrement. Pour les AFC, les « jeux d'argent » ne constituent pas un « marché comme un autre ». La publicité en la matière appelle une sensibilisation particulière des parents à la nécessaire éducation au monde de l'image.

Sur le second sujet, les AFC ont fait part des réserves que leur inspire en l'état le projet gouvernemental compte tenu de son impact sur les familles à un moment où, comme l'ont rappelé différents rapports officiels, la charge pesant sur elle est la plus lourde. Elles poursuivent leur travail pour que la prise en compte de la dimension familiale dans le coût des études supérieures soit plus important qu'elle ne l'est aujourd'hui. Les AFC se félicitent que le Gouvernement ait aujourd'hui renoncé à son projet.