Comment agir maintenant

La « rupture de civilisation » induite par la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe est « consommée », mais nous ne nous résignons pas !  En effet, jamais, rien, pas même une loi promulguée n’empêchera que seuls un homme et une femme peuvent être légitimement mariés.

A l’issue d’un processus politique inadmissible et violent, la manifestation du 26 mai a été un nouveau succès populaire. Ensemble, nous avons redit que tout cela est mauvais, que cette loi est un mensonge et que nous n’en voulons pas.

La mobilisation doit se réorienter et les AFC ont un rôle à jouer, notamment :

  • pour poursuivre localement le réveil des consciences par les liens qu’elles rendent possibles, par le cœur des familles pour faire reculer le relativisme, l’individualisme, la solitude que produisent les évolutions mal conduites de nos sociétés,
  • pour réclamer la reconnaissance de l’objection de conscience : pour les maires par exemple, comme cela avait d’ailleurs été évoqué par François Hollande lui-même, …

Lire la suite : Mariage : comment agir maintenant ?

Back Vous êtes ici : Société Agir Le mariage en débat Pour faire échec au « mariage pour tous », la mobilisation s’amplifie

Pour faire échec au « mariage pour tous », la mobilisation s’amplifie

Après plusieurs semaines de mobilisation, l'opposition au projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples composés de personnes de même sexe grandit. Le débat grandit aussi, moins à l'initiative des pouvoirs publics eux-mêmes que des nombreuses voix qui s'expriment pour dire que c'est « folie ».

Les manifestations organisées samedi 17 novembre dans plusieurs villes de France, avec la participation de nombreuses AFC, ont montré que la mobilisation prenait une consistance supplémentaire.

Pour Antoine Renard, président de la CNAFC, « l'idée de ces manifestations comme des débats et autres conférences et prises de parole qui s'organisent, c'est de dire aux gens qu'ils doivent prendre position sur le soi-disant "mariage pour tous" et exprimer cette position ».

Pour que le mouvement continue de prendre de l'ampleur, les AFC invitent chacun à continuer à se mobiliser : l'opinion est en train de changer, de comprendre que ce projet de loi va avoir des conséquences très concrètes dans nos vies

-          Agir auprès des élus :

écrire aux députés, aux sénateurs des courriers aussi personnalisés que possible : un bon tiers des parlementaires n'osent pas encore se prononcer faute d'encouragements et par crainte. Il faut leur faire comprendre qu'ils seront soutenus s'ils prennent position contre le projet de loi,contacter les maires pour demander un débat local, une position : ils célèbrent les mariages, ils ont une contribution décisive pour animer le débat localement,solliciter le plus de rendez-vous possibles avec les élus : rien ne remplace le contact humain.

-          Dialoguer avec nos concitoyens sur nos « raisons de s'opposer » :

échanger avec ses voisins, ses amis,organiser des conférences, des débats...

En décembre, « le débat, c'est dans la rue ! » : les AFC seront présentes, avec ceux qui les rejoindront, tous les samedis à 11 heures, devant le plus grand nombre de mairies partout en France pour dialoguer avec la population et montrer en quoi la vie de chacun sera concrètement modifiée si le projet de loi du Gouvernement est adopté.

En complément de ces mobilisations locales, il faudra sans doute à nouveau descendre dans la rue en janvier, le 13, cette fois pour une manifestation nationale à Paris.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (tract-general-sans date-FAB.pdf)tract-general-sans date-FAB.pdf[Tract argumentaire "mariage pour tous" général AFC]656 Ko
Télécharger ce fichier (tract-general-sans date-flyer-FAB.pdf)tract-general-sans date-flyer-FAB.pdf[flyer argumentaire "mariage pour tous" général AFC]563 Ko

Actualités des familles La Croix