Back Vous êtes ici : Société Questions de société Vie affective et sexuelle Pourquoi parler d’éducation affective et sexuelle ?

Pourquoi parler d’éducation affective et sexuelle ?

L’éducation affective et sexuelle, ou EAS, n’est pas un sujet parmi d’autres au milieu de la trigonométrie ou des règles de grammaire, même si nous sommes persuadés que ce sujet nous échoie, nous n’en voyons pas toujours l’urgence où l’importance et les multiples conséquences dans la vie et l’avenir de nos enfants.

Ou bien encore, nous en voyons l’urgence sous l’angle de la méfiance et de la protection contre un monde qui nous parait agressif, qui nous assiègerait et dont nous voulons protéger nos enfants. Cela ne constitue pas une base suffisante pour ce que nous avons à leur transmettre. Nous prendirons le risque que nos enfants retiennent seulement de nos messages que leurs parents ne sont pas à l’aise, qu’ils ont peur ou que ce sujet est sale ou dangereux.

Ce sujet est essentiel car c’est - en partie - à partir de ce que nous leurs transmettrons que nos enfants pourront aborder la vie amoureuse, la vie de couple, le mariage, la vie de famille.... Ce sera à eux d’apporter les matériaux et de construire leur maison, mais nous leur transmettrons en grande partie le plan !

Nous devons d’abord répondre à des questions de nature existentielle plutôt que de nature morale. Nous aurons à répondre à des questions morales, mais pas en premier.

D’où je viens ?

La première question est celle de l’origine : « D’où je viens ? » « Comment je suis arrivé là ? » qui se pose le plus souvent sous la forme « Racontez-moi quand je suis né, comment vous avez choisi mon nom, su que j’étais un garçon/une fille ?... »
Ce sujet est passionnant pour les enfants, peu de sujets l’intéressent autant. A travers ces questions autour de l’origine de leurs vies, à travers ces « pourquoi » il y a l’amour qui a présidé à leur venue au monde. Dans tout ce que nous leur dirons autour de ce sujet, nous devons leur permettre de comprendre le « pourquoi ? ».

Les enfants sont des chercheurs de sens, si nous répondons à côté, avec gêne, avec des interdits ou en éludant, ils iront chercher ailleurs.

Nous devons leur permettre de comprendre avec leur intelligence ! Et nous nous adresserons en même temps à leur cœur (le « sens ») en leur montrant que leur vie est le fruit de l’amour de leurs parents et de la Providence.... non du hasard. C’est l’histoire merveilleuse de leur propre vie que nous leur racontons. Nous leur parlons d’eux-mêmes, de leurs propres raisons d’être.

Où je vais ?

La seconde question est « Où je vais ? ». Quel est ce chemin de ma vie que j’entrevois et qui m’invite à devenir un homme fort et sûr comme papa ou une femme jolie et tendre, comme maman ? Quelles sont les balises de ce chemin ? Est-il sûr ? Puis-je m’y aventurer en confiance ? Est-ce un chemin de bonheur ? Comment unifier ce que j’ai reçu (un corps de garçon ou de fille) et ce que je suis appelé à être (un homme ou une femme). Il y a là un grand champ éducatif pour nous, parents. Nous y reviendrons.

Donc, les questions de l’origine et de l’avenir : il faut d'abord répondre aux questions existentielles.

Lire les autres articles :
- Quand parler d’éducation affective et sexuelle avec nos enfants ?
-
Où parler d’éducation affective et sexuelle avec nos enfants ?
-
Comment parler d’éducation affective et sexuelle avec nos enfants ?

Répondre à notre enquête : Quelle éducation affective et sexuelle pour nos enfants ?

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix