Back Vous êtes ici : Société Questions de société Vie affective et sexuelle La grossesse serait-elle une maladie ? - courrier de la CNAFC à Mme Bachelot

La grossesse serait-elle une maladie ? - courrier de la CNAFC à Mme Bachelot

Suite à ses récentes déclarations dans la presse, la CNAFC a écrit à madame Roselyne Bachelot pour lui faire part de ses interrogations et lui exprimer leur préoccupation face à la souffrance et à la détresse des trop nombreuses femmes qui avortent en France

Pour la CNAFC, la proposition de faire de l'IVG « une composante obligatoire de l'offre de santé » révèle des raccourcis inappropriés : ils consistent à assimiler la grossesse à une maladie, mais aussi à considérer l'avortement comme une simple composante de la contraception.

Ni la promotion croissante de la contraception, ni l'accentuation de la facilitation de l'avortement n'apporteront la solution aux difficultés que les femmes peuvent rencontrer devant une grossesse.

Elle rappelle au Ministre de la Santé que le recours à l'avortement prend naissance en particulier dans les conceptions erronées de la sexualité qui, selon elle, semblent procéder de la même logique que celle des propositions faites par le Ministre.

S'appuyant sur les chiffres récents à propos de l'avortement en France, la CNAFC a rappelé que seule une véritable éducation à l'Amour est susceptible de faire régresser l'avortement et constitue la prévention efficace que la Ministre appelle de se vœux.

Elle a également proposé, une nouvelle fois, de présenter en détails à Madame Bachelot l'ensemble des actions concrètes qu'elle met en œuvre dans le domaine éducatif et pour aider les mères en difficultés en matière d'information et en matière d'accueil (effort qui se concrétise annuellement lors de la Quête pour la Mère et l'enfant).

 

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix