Les AFC en vidéo

video famille des familles 751x431

Back Vous êtes ici : Education Vie scolaire et éducation Ecole

Ecole

Le coût de la rentrée scolaire 2016 est estimée à 190,24 euros pour un élève de 6e

full shopping cart iconSelon le baromètre annuel de l’association Familles de France, le montant moyen des dépenses pour un panier de 45 articles s’élève à 190,24 € le coût de la rentrée scolaire 2016, soit une diminution de 0,1 % par rapport à la rentrée 2015.

Cette baisse n’est pas homogène si l’on observe les différents circuits de distribution. Le bon plan reste les hypermarchés.

Et si la famille souhaite acheter des fournitures en ligne, elle doit être vigilante car il existe d'importantes disparités d'un site à l'autre pour les mêmes produits.
Nous invitons donc les familles à comparer les prix, bien lire les conditions générales de vente (délai de livraison…) et à vérifier le montant des frais de port.

Réflexions sur le numérique à l’école

stockvault taper entrer clavier

Lire la suite...

Enseignement : Respecter la liberté des familles

Communiqué de presse

Le Ministère de l’Education nationale prépare une réforme visant à modifier le régime d’ouverture des établissements hors-contrat – qui passeraient d’un régime de déclaration à un régime d’autorisation préalable – et à imposer désormais à ces écoles, ainsi qu’aux enfants scolarisés à la maison, le respect des programmes de l’Education Nationale, à la fin de chaque cycle, en CE2, en 6ème et en 3ème.

Cette réforme aurait deux conséquences :

  • limiter la liberté pédagogique des écoles hors-contrat, qui préparent aux divers diplômes nationaux grâce à une large palette d'approches éducatives ;
  • limiter la liberté de choix des parents : en effet, toutes les nouvelles écoles privées sous contrat auraient également à se plier au régime de l’autoristaion préalable. L’Etat s’arrogerait ainsi le pouvoir de choisir les critères d’ouverture des écoles privées.

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme affirme que « les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants » (Art 26-3). Pour les Associations Familiales Catholiques, la liberté de choix d’une école – qu’elle soit publique, privée sous contrat ou hors contrat ou qu’il s’agisse d’une scolarisation à domicile – est pour les parents, premiers et principaux éducateurs de leurs enfants, un droit fondamental qui ne saurait être limité par l’Etat.

Elles demandent donc que cette réforme soit abandonnée et que la priorité soit effectivement donnée à la mise en oeuvre de l’actuel système de contrôle a posteriori dont on attend qu'il veille à la qualité de l’enseignement et lutte contre les risques de radicalisation des élèves.

Elles seront vigilantes contre toute atteinte à la liberté scolaire des familles.

Coup de cœur

livre laetitia de calbiac

Actualités des familles La Croix