26/05/2021

Podcast – Ados et réseaux sociaux

Eduquer les adolescents à un usage raisonné des réseaux sociaux est un exercice difficile mais indispensable pour les parents.

Chronique des AFC sur RCF le mardi 26 mai

L’éducation à la première place

Marjorie est cette jeune de 17 ans qui a été assassinée par un ado de 14 ans à Ivry-sur-Seine, le 14 mai dernier. Le motif de la rixe était un différend qui a opposé sur les réseaux sociaux l’assassin et la jeune sœur de Marjorie.

Une marche a eu lieu le samedi dernier pour lui rendre hommage. À cette occasion, sa mère a pris la parole avec beaucoup de hauteur de vue. Elle a déclaré : “Je m’adresse tout particulièrement aux parents. Aimez vos enfants, parlez avec vos enfants, aimez-les, dansez avec eux. […] Faites des réunions avec vos enfants, discutez avec eux, cherchez à savoir ce qu’ils font dans la vie, soyez auprès d’eux, embrassez-les, dites-leur que vous les aimez”. Et elle a insisté : “Occupez-vous de vos enfants, ce n’est pas à la Justice de s’occuper de vos enfants”.

C’est un message de simple bon sens, presque d’évidence ! La presse l’a pourtant relevé comme étant “un plaidoyer vibrant” ou un “message puissant” en faveur de l’éducation. Il faut se rendre à l’évidence que passer du temps avec ses enfants, s’intéresser à eux et à ce qu’ils vivent ne va plus de soi dans des existences suroccupées de parents bi actif. Dans des vies qui vont très vite et où les écrans prennent une place disproportionnée, nous avons tendance à vivre côte à côte sans véritables interactions. Dans ce drame, comme dans celui de la jeune Alisha à Argenteuil ou du jeune Matteo à Champigny, les réseaux sociaux ont servi de caisse d’amplification de conflits anodins.

Quel usage des smartphones ?

À l’évidence, nous ne pouvons pas mettre entre les mains de nos enfants ou adolescents des outils qui leur permettent d’interagir de manière impulsive et sans filtre sans les éduquer à ces mêmes outils. Un smartphone n’est ni bon, ni mauvais en soi, mais l’usage que nous en faisons devrait être discipliné et policé pour en éradiquer le harcèlement, l’injure et l’agression. Pour nos enfants ou nos jeunes ados, un contrôle parental, des limites d’utilisation et un accompagnement doivent être institués. Éduquer est une œuvre de longue haleine qui demande de passer du temps avec ses enfants pour dialoguer, encourager, guider, interdire ou faire réfléchir. C’est à ces conditions que la paix pourra régner entre les jeunes eux-mêmes.

Une brochure pour les parents

Les AFC ont édité une brochure 12 questions à se poser sur les réseaux sociaux pour aider les parents à accompagner les jeunes sur le sujet des réseaux sociaux. Retrouvez la brochure sur notre boutique en ligne.

Partager cet article
Actualité

Ces articles peuvent vous intéresser

L’insup-portable !
Le contrôle parental et votre avis
Face à la pornographie