30/04/2021

Téléphone : réduire son exposition aux radiofréquences

Qu’est-ce que le DAS ? Quelle est la valeur du DAS de mon téléphone ? Que faire pour me protéger ?

Vous voulez acheter un téléphone portable pour votre ado et vous vous demandez à quoi correspond le DAS ?

Le DAS et la réglementation en France

Le Débit d’Absorption Spécifique (DAS) évalue l’énergie des ondes électromagnétiques absorbé par le corps humain, lors de l’utilisation d’un équipement radioélectrique, comme le téléphone portable. Une partie de l’énergie transportée par les ondes électromagnétique est absorbée par le corps humain. Le DAS s’exprime en Watt par kilogramme (W/kg). Les terminaux radioélectriques, notamment des téléphones portables, ne doivent pas dépasser des valeurs limites de DAS.

La réglementation actuelle en France permet à un constructeur de vendre un smartphone ou une tablette ne dépassant pas le seuil des 2 W/kg pour 10 grammes de tissu pour les mesures prises au niveau de la tête et du tronc.

Tous les revendeurs de téléphones portables ont l’obligation d’afficher en magasin cette valeur du DAS, sous peine de sanction, si elles sont manquantes, fausses ou sous-estimées. Les publicités doivent également en faire mention.

De plus en plus de sites de vente en ligne présentent cette information qui est également disponible sur le forum des fabricants de mobiles, car la réglementation française exige que le DAS soit inscrit dans la notice d’emploi des téléphones mobiles.

Réduire son exposition

Les gestes à adopter lors de l’utilisation d’un téléphone mobile en vue de réduire son exposition aux radiofréquences sont les suivants :

  • privilégier les messages texte pour communiquer,
  • utiliser le kit mains libres,
  • privilégier les zones de bonne réception,
  • éviter de maintenir son téléphone à l’oreille pendant les transports,
  • éviter les conversations trop longues.

De façon plus générale, pour tous les utilisateurs, privilégier l’acquisition de téléphones affichant les DAS les plus faibles.

Pour en savoir plus, consultez le site www.anfr.fr.

Partager cet article
Actualité

Ces articles peuvent vous intéresser

Perturbateurs endocriniens : protégeons nos enfants
Les vaccins anti-Covid en France
Résilier son contrat de mutuelle