Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Familles & Europe / FAFCE « Il est temps de retrouver l’esprit de Robert Schuman »

« Il est temps de retrouver l’esprit de Robert Schuman »

La ComeceCommuniqué de presse de la COMECE 04/09/2013

Déclaration du Cardinal Marx à l’occasion du 50e anniversaire de la mort de Robert Schuman

 Nous commémorons aujourd’hui le 50e anniversaire de la mort de Robert Schuman. Une grande page de l’histoire européenne aura été écrite en ce demi-siècle qui a suivi sa disparition. La Paix entre les nations, si souvent ennemies dans le passé, la prospérité dont a bénéficié un nombre sans précédent de citoyens ordinaires et la méthode constructive et coopérative avec laquelle la politique est conduite au sein de la famille des nations en Europe : tout cela est à mettre en grande partie au crédit de la vision de Robert Schuman. L’Union européenne, fruit d’une expérience transnationale de coopération unique initiée par la Déclaration Schuman du 9 mai 1950, a apporté une paix de longue durée à un continent, si souvent marqué par les guerres, et a crée entre les nations un esprit de solidarité, qui a aussi transformé la vie économique et sociale en Europe.

 

Pourtant, l’héritage de Robert Schuman est fragile. La crise bancaire de 2008 et la crise économique, si elles ne sont pas traitées en s’appuyant sur les principes que Schuman a établis il y a plus de 60 ans, risquent de compromettre irrémédiablement la réussite que fut jusqu’à présent l’Union européenne. La Paix et la Solidarité, ces objectifs principaux qu’avaient défini le 9 mai 1950 celui que l’Europe considère comme son premier Père fondateur, doivent plus que jamais être poursuivis en 2013, étant donné le grave impact de la crise sur la société européenne dans son ensemble, et particulièrement sur les plus fragiles dans nos sociétés. Le Pape François a plusieurs fois attiré l’attention des décideurs et des citoyens européens sur le véritable drame que constituent les « nouveaux pauvres ».

En tant que Président de la COMECE, je tiens à rendre hommage, en ce jour anniversaire de sa mort, aux exploits accomplis par Robert Schuman. Je voudrais également dire à quel point nous avons besoin, aujourd’hui, de davantage d’hommes et de femmes de vision, inspirés par l’Evangile ou par un attachement profond aux valeurs humanistes, afin de garder vivant le rêve européen. Plutôt que d’abandonner le projet européen ou de diluer sa vision sociale et économique ambitieuse à travers la poursuite d’intérêts nationaux particuliers, il est temps de retrouver à nouveau l’esprit de générosité et d’audace qui a marqué le parcours politique de Robert Schuman.

Le moment n’est-il pas venu pour un nouveau départ de l’Europe ? Ne devrions nous pas nous engager ensemble avec une énergie renouvelée à la recherche d’une « âme pour l’Europe » ? Ceux d’entre nous qui s’engagent dans la sphère publique, avec la pensée sociale de l’Eglise comme boussole, ne devraient-ils pas contribuer, comme citoyens et croyants, à la construction d’une Europe que nous serions ensuite fiers de laisser en héritage aux générations futures ?

Cardinal Reinhard Marx

Président de la COMECE

4 septembre2013

Contact: Johanna Touzel,
Porte-parole et responsable presse de la COMECE
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.    Tel+32 (0)2 235 05 15

La COMECE est la Commission des Episcopats de la Communauté européenne et elle est composée de 26 évêques représentant tous les États membres de l’UE. Depuis plus de trente ans, la COMECE accompagne le processus d’intégration européenne et propose ses réflexions. La COMECE est désormais un partenaire des institutions de l’UE dans le dialogue prévu par l’Article 17 (3) du Traité sur le fonctionnement de l’UE.

 

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix