Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Familles & Europe / FAFCE Elections européennes : La CNAFC interroge les partis politiques

Elections européennes : La CNAFC interroge les partis politiques

A l' approche des élections européennes , la CNAFC a adressé un courrier aux responsables des partis politiques français qui présentent des candidats à cette échéance électorale. C'est l'occasion d'interroger les candidats sur un certain nombre de sujets-clés et de rappeler que la vision chrétienne de l'homme offre des perspectives d'épanouissement des personnes qui justifient sa promotion et sa mise en œuvre dans la construction institutionnelle de l'Europe.

Liste thématique des questions abordées par la CNAFC
  • Le principe de subsidiarité et la politique familiale

    - La politique familiale doit rester une compétence des Etats membres de l'Union Européenne : elle est à chaque fois le fruit d'une histoire particulière, liée à son modèle social propre et une garantie de prise en compte adaptée des besoins des citoyens de chaque Etat-membre.

    - La politique familiale recouvre non seulement les dispositions fiscales et sociales pour assurer le développement de la famille mais aussi l'ensemble des composantes du droit de la famille (mariage, divorce...), celles des codes de la santé se rapportant à la procréation et de manière générale l'ensemble des dispositions de bioéthique et, enfin, tout ce qui spécifie en matière d'éducation les droits et devoirs des parents à l'égard de leurs enfants et du système scolaire.

    - Nous serons particulièrement attentifs aux interprétations à venir de la Charte des Droits fondamentaux. Ces décisions ne doivent pas entraîner de modification de l'équilibre actuel et obliger certains Etats à modifier leur législation, par exemple en matière de droit de la famille. L'existence de différences dans le droit des personnes dans les Etats-membres ne justifie pas que la famille relève des compétences de l'Union

  • La démographie et le rôle de la famille dans la société

    - La démographie est un facteur prépondérant dans le débat social européen. Or, la l'avenir démographique repose sur la famille, fondée sur le mariage d'un homme et d'une femme, lieu de vie naturel pour chacun. Quelle définition donnez-vous de la famille et son rôle dans la société ?

    - Comment comptez-vous valoriser l'apport des familles à la société dans votre plan d'action politico-économique au niveau européen ?

    - Pour mieux assurer la prise en compte des besoins des familles, nous souhaitons que toute décision européenne fasse l'objet d'une étude préalable d'impact sur les familles. Sur ce plan, la création d'un observatoire de la situation des familles en Europe nous apparaît d'une grande utilité : cette mission d'étude d'impact pourrait lui être confiée.

  • Conciliation de vie familiale et vie professionnelle

    - Quelles solutions suggérerez-vous pour revaloriser les emplois à temps partiel (rémunération, statut, droits sociaux...), faciliter les aménagements du temps de travail pour l'adapter aux circonstances familiales sans pour autant porter atteinte aux droits en matière d'emploi et de sécurité sociale, et, enfin, pour innover les modes de garde d'enfants et l'accès à ces services ?

    - Comment envisagez-vous le dimanche non travaillé qui est un jour de repos pour toute la famille ?

    - Comment proposez-vous de permettre l'exercice du choix de se consacrer à l'éducation de ses enfants, qui présente à l'évidence des éléments profitables pour la société, en renoncement à une activité professionnelle rémunérée ?

  • Les familles en période de crise économique

    - La crise économique que nous traversons appelle à des efforts de solidarité : la famille stable les enseigne et les incarne. Quelles avancées proposerez-vous pour la soutenir et investir sur la jeunesse ?

    - L'année 2010 sera l'année européenne de lutte contre la pauvreté. Quelles seront vos initiatives pour lutter contre la pauvreté des enfants et des familles ?

    - Quelle est votre position à l'égard de l'idée de réduire la TVA sur des produits indispensables pour les familles, notamment ceux pour les enfants, qui sont des consommateurs importants ?

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix