Objection de conscience : le président de la FAFCE écrit aux membres du Conseil de l'Europe

Lors de la prochaine session plénière de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, les parlementaires seront amenés à voter sur un rapport concernant l'objection de conscience dans le domaine médical.
Pour la FAFCE ; ce texte présente plusieurs atteintes aux principes fondateurs d'une société démocratique basée sur l'état de droit et les droits de l'Homme, et en particulier à la liberté de conscience. C’est que son président, Antoine Renard, a écrit au président du Conseil de l’Europe. Vous pouvez utiliser le courrier-type ci-après pour vous mobiliser auprès des représentants français.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (CoE_Conférence-Liberte_conscience_Communiqué_presse_6_oct_10_Care_ ECLJ_ FAFCE.p)CoE_Conférence-Liberte_conscience_Communiqué_presse_6_oct_10_Care_ ECLJ_ FAFCE.p[ ]195 Ko
Télécharger ce fichier (Courrier_type_COE_ Rapport_objection_ conscience _octobre2010.doc)Courrier_type_COE_ Rapport_objection_ conscience _octobre2010.doc[ ]86 Ko
Télécharger ce fichier (CP_FAFCE_011010_Conseil_Europe_liberte_de_conscience.pdf)CP_FAFCE_011010_Conseil_Europe_liberte_de_conscience.pdf[Communiqué de presse FAFCE]173 Ko
Télécharger ce fichier (Discours AR_AG UNAF Limoges.pdf)Discours AR_AG UNAF Limoges.pdf[discours Antoine Renard AG 2009 UNAF limoges 20 juin 2009]19 Ko
Télécharger ce fichier (Lettre_ FAFCE_ liberte_conscience _30_septembre_2010.pdf)Lettre_ FAFCE_ liberte_conscience _30_septembre_2010.pdf[ ]183 Ko