Back Vous êtes ici : Politique Politique et famille Familles & Europe / FAFCE

Europe

GPA : un pas en avant pour la dignité humaine

COE FAFCECommuniqué de presse de la FAFCE

Hier la commission des questions sociales de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a rejeté un projet de rapport sur les droits de l’homme et les questions éthiques liées à la gestation pour autrui (GPA). Ce rejet est une bonne nouvelle pour la dignité humaine dans la mesure où cette proposition visait à encadrer la pratique de la GPA. Un encadrement signifierait que cette pratique, forme d’exploitation des femmes et des enfants, soit considérée acceptable.

La Fédération européenne des Associations familiales Catholiques (FAFCE) détient un statut participatif au Conseil de l’Europe et fait partie de la conférence des ONG de cette institution. La FAFCE a suivi depuis le début les travaux menés par la commission des questions sociales sur la GPA et a émis plusieurs recommandations, elle a aussi soumis des propositions législatives aux membres de la Commission. L’un des points fondamentaux mis en évidence par la FAFCE dans ses communications vise à souligner le besoin d’une réflexion au sujet de cette question délicate. Le vote d’aujourd’hui prouve qu’une réflexion approfondie est indispensable pour éveiller les consciences aux conséquences négatives de la GPA sur les femmes et les enfants. Ce rapport a été rejeté à une très courte majorité, 16 voix contre 15.

Lire la suite sur le site de la FAFCE

Signez la pétition Mum Dad & Kids

Mise à jour le 6 avril 2016

pétition mariage europeIl est désormais possible de signer la pétition européenne Mum Dad & Kids !Pour être reçue par la Commission européenne, il faut qu'au moins 55 500 citoyens de 7 pays différents signent la pétition. Serez-vous l'une des 55 500 signatures en France ?

Une nouvelle initiative citoyenne européenne en faveur du mariage et de la famille

La Commission européenne a approuvé une nouvelle initiative citoyenne européenne (ICE) en décembre dernier. Cette ICE vise à demander à la Commission européenne de respecter le principe de subsidiarité en ce qui concerne la définition du mariage et de la famille.

En l’état actuel, la Commission européenne, qui n’a pas de compétence pour définir le mariage ou la famille, applique différentes définitions dans différents textes.
L’ICE demande qu’une régulation horizontale soit introduite pour définir le mariage et la famille pour le droit européen, stipulant que “ le mariage est l’union d’un homme et d’une femme et que la famille est basée sur le mariage et/ou la descendance ”. Ces définitions sont basées sur le plus petit dénominateur commun entre les 28 États membres de l’Union
européenne. En l’occurrence, le mariage défini comme l’union entre un homme et une femme est une définition valable dans les 28 pays, avec des interprétations plus larges dans
certains pays, ce qui relève de la compétence nationale.

L’enregistrement officiel de l’ICE par la Commission européenne permet de collecter pendant un an des signatures de soutien, au minimum un million.

Pour signer et en savoir plus sur cette ICE : http://www.mumdadandkids.eu/fr

Equilibrer travail et vie de famille – dire nos convictions à l’Europe !

La FAFCE relaie cette semaine une consultation ouverte de la Commission Européenne concernant la conciliation vie familiale et vie professionnelle.
Cette consultation a pour objectif de remplacer une proposition de révision du congé maternité, datant de 2008. L’Europe veut ainsi renforcer la participation des femmes au marché du travail en modernisant le cadre juridique et politique en vigueur dans l'UE et en l'adaptant au marché du travail actuel. Elle vise à aider les parents ayant à leur charge des enfants et/ou des proches dépendants à mieux concilier leur vie familiale et professionnelle, à favoriser un partage plus équitable de ces responsabilités entre les femmes et les hommes et à promouvoir entre eux l'égalité sur le marché du travail.

Chaque citoyen peut répondre à la consultation* après lecture du texte de référence en lien sur la page de consultation.

Sans ignorer la situation économique difficile ni s’opposer à la recherche de l’égalité homme-femme, on notera que cette consultation s’intéresse exclusivement à un modèle unique de retour rapide au travail à temps plein, productif et créateur de valeur économique. Sur une question relevant autant du libre choix des familles que du respect de la complémentarité, les AFC regrettent vivement qu’à aucun moment ne soit valorisée la création de valeurs sociales par un membre de la famille disposant de temps hors d’un travail rémunéré : éducation des enfants, engagement bénévole, engagement politique, accueil, écoute et entraide, dynamisme culturel, sportif ou artistique, renforcement du tissu social etc…

Alors que la cohésion nationale constitue plus que jamais un enjeu majeur, nous avons la conviction que les familles y participent déjà pleinement et y ont toutes leur place, y compris hors des schémas imposés : quand la famille est forte, la France va mieux !

Faites part de vos convictions ! Lien pour répondre à la consultation*.
Pensez à consulter le texte de référence avant de répondre, téléchargeable dans la colonne de droit sous le nom « Background Doc FR »

La consultation est ouverte à tous les citoyens de l'UE jusqu'au 17 Février 2016. Elle est disponible dans les 23 langues de l'UE.
* Choix de la langue en haut de la colonne de droite

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix