Bannière manif 19 janv site

Back Vous êtes ici : Société Agir La bioéthique en question Assistance médicale à la procréation (AMP)

L'Assistance Médicale à la Procréation (AMP) a pour but d'aider les couples qui ont des difficultés à procréer, soit près d'un couple sur 10 aujourd'hui en France. Il existe différentes techniques : traitement hormonal pour stimuler l'ovulation chez la femme ; intervention chirurgicale en cas d'obstruction des trompes utérines ou des canaux génitaux masculins ; fécondation artificielle en vue d'une fécondation in vivo ou in vitro.
L'AMP est réglementée par la loi de bioéthique de 2004 qui stipule que « l'homme et la femme formant le couple (demandeur d'une AMP) doivent être vivants, en âge de procréer (fixé actuellement à 42 ans), mariés ou en mesure d'apporter la preuve d'une vie commune d'au moins deux ans ».
L'AMP présente des enjeux d'ordre moral, éthique et psychologique pour le couple et pour les médecins. Pour une part non négligeable des actes concernés, elle implique une dissociation entre procréation et acte conjugal et vient ainsi troubler l'intimité du couple.
Dans le cadre de la fécondation artificielle ; des questions fondamentales sont posées à propos de la sélection et de l'utilisation des embryons « créés ».

Les questions posées dans le cadre des Etats généraux :
- Faut-il élargir les conditions d'éligibilité à l'AMP ?(aux femmes célibataires , aux femmes âgées de plus de 42 ans, aux couples sans justification de stabilité, aux couples de même sexe...)
- L'AMP et le don de gamètes (ovocytes et spermatozoïdes) : faut-il revoir, dans le contexte spécifique de l'AMP, les principes prévalant pour le don d'éléments du corps humain (qui sont l'anonymat et la gratuité du don) ?
- Faut-il légaliser la « gestation pour autrui » ?
- Quels contrôles des techniques et quelles sécurités de pratiques ?

 

Formation

Formation Grandir et Aimer 2018 500x419

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix