Bannière manif 19 janv site

Back Vous êtes ici : Société Agir La bioéthique en question L’enjeu des lois de bioéthique, c’est de clarifier ce qu’est une véritable thérapeutique.

L’enjeu des lois de bioéthique, c’est de clarifier ce qu’est une véritable thérapeutique.

Certaines conceptions des lois de bioéthique proposent concrètement :

A- Arbitrer entre, d'une part, l'atténuation, souvent hypothétique, d'un mal ou d'une souffrance et, d'autre part, un autre mal (suppression ou abandon d'embryons, dépossession du droit aux liens affectifs des mères porteuses, privations de l'accès aux origines, par la PMA accueil d'un enfant qui ne possède pas ou seulement partiellement notre propre patrimoine génétique, charge de la responsabilité de la guérison pour les enfants médicament...).

B- Accepter une prise de risque qui sera assumée par des individus n'ayant pas pris part à la décision (l'enfant, la société...), ou encore par des personnes fragiles (mère porteuse, donneur de gamètes... en quête de revenus, d'un moyen de compenser une blessure personnelle...).

C- Prendre des risques pour la société et pour des individus, pour bien souvent de simples « promesses » de thérapeutique et de progrès de la science.

Par conséquent pour les Français le combat contre la souffrance ne peut justifier :
• la perspective d'une possible nouvelle souffrance causée à d'autres,
• la « mise en risque » d'autrui,
• ou encore la suppression, même à l'état embryonnaire, de l'autre, même souffrant, diminué ou blessé.
Ce ne sont, en tout état de cause, ni des réponses, ni des solutions à la souffrance.

Formation

Formation Grandir et Aimer 2018 500x419

Coup de cœur

Film Popieluszko SAJE

Actualités des familles La Croix