Bannière manif 19 janv site

Back Vous êtes ici : Société Questions de société Bioéthique/Ecologie de l'homme Bioéthique et AMP : des Etats Généraux en octobre

Bioéthique et AMP : des Etats Généraux en octobre

En janvier 2013, le Comité Consultatif National d’Ethique, alors que l’extension de l’AMP à des indications sociétales était revendiquée dans le cadre du projet de loi sur l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe, s’est auto-saisi de cette question qui bouleverserait la loi relative à la bioéthique votée le 7 juillet 2011.

Son président, Jean-Claude AMEISEN, en annonçant  le 21 mai que des états généraux seraient convoqués en octobre et novembre, a prévenu que tout serait remis à plat dans ce domaine, jusqu’à  la gestation pour autrui, pourtant refusée à plusieurs reprises par le président de la République.

La réflexion du CCNE sera indépendante de la loi votée le 23 avril 2013, puisqu’il n’est pas nécessaire, dans la loi de 2011, d’être marié pour avoir accès aux techniques d’AMP. Elle portera sur «  le rôle que la société entend donner à la médecine : corriger et prévenir les maladies ou répondre aussi à des demandes de société», provenant de femmes homosexuelles, mais aussi  de femmes non stériles souhaitant congeler leurs ovocytes pour plus tard.  Cette réflexion portera également, par voie de conséquence, sur l’opportunité de faire prendre tous ces traitements en charge par la solidarité nationale, pour éviter la discrimination par l’argent.

La loi relative à la bioéthique n’a pas 2 ans, elle a demandé 3 ans de travaux préparatoires, et la voilà remise sur le chantier. Pour quelles conclusions ? Allons-nous voir officialiser la médecine du désir ? Cela fait frémir.

Actualités des familles La Croix