Bannière manif 19 janv site

Back Vous êtes ici : Société Questions de société Bioéthique/Ecologie de l'homme Bioéthique : la CNAFC interpelle le Gouvernement

Bioéthique : la CNAFC interpelle le Gouvernement

Parallèlement à sa mobilisation auprès des députés, la CNAFC a écrit à MM Fillon et Bertrand pour leur demander d'intervenir de tout leur poids dans les débats à venir au nom même du caractère éminemment politique du sujet : « La bioéthique, même si beaucoup d'experts se prononcent sur le sujet, n'est pas un sujet technique, mais un sujet politique. Ce domaine concerne tout l'homme, tous les hommes et ne peut être accaparé par les scientifiques ».

Elle leur a fait part au Premier Ministre et au Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, des inquiétudes des familles par rapport aux dérives successives enregistrées après les votes de l'Assemblée, du Sénat et celui de la commission spéciale. Chacun éloigne davantage le texte du projet de loi initial du Gouvernement, du rapport des Etats Généraux, du rapport de la Mission Parlementaire.

Alors même que le projet initial, avec les imperfections qu'elle avait soulignées, semblait avoir tenu compte des conclusions des Etats généraux et de la prudence manifestée par nos concitoyens, le texte qui va être débattu a évolué dans un sens inacceptable sur quatre points essentiels à propos desquels la CNAFC a exprimé sa vive inquiétude :

- le passage du principe d'interdiction de la recherche sur l'embryon assorti de dérogations à une autorisation encadrée,

- l'éligibilité des femmes vivant en couple à l'assistance médicale à la procréation,

- la possibilité offerte aux femmes nullipares de donner leurs gamètes avant d'avoir procréé,

- l'obligation de proposition du diagnostic prénatal à toute femme enceinte.

Actualités des familles La Croix