Bannière manif 19 janv site

Back Vous êtes ici : Société Questions de société Bioéthique/Ecologie de l'homme Don d’ovocytes : une nouvelle campagne mal ciblée

Don d’ovocytes : une nouvelle campagne mal ciblée

Depuis le 18 novembre, l’Agence de Biomédecine lance une nouvelle campagne de sensibilisation et de « recrutement » sur les dons d’ovocytes.

Soucieuses de la souffrance des couples en attente d'enfants, les AFC s'inquiètent de ce que cette campagne présente le don d’ovocytes comme un geste de générosité pour répondre à cette souffrance.

Sa gravité appelle une réponse effective. Il en va du respect des couples qui y sont confrontés.

En plus des nombreuses questions que pose l'Assistance Médicale à la Procréation (AMP) telle qu'elle est couramment entendue, les AFC attirent l'attention sur les aspects suivants :

- la pratique du don de gamètes ou du don d’ovocytes dans le cadre de l'Assistance Médicale à la Procréation ne permet pas de soigner l'infertilité d'un couple mais la contourne : c'est une pratique à visée palliative mais non curative,

- la filiation n'est ni simplement biologique, ni simplement affective, elle forme un tout où se mêlent le biologique, l'affectif...

- cette pratique a des « coûts » très nombreux : économiques bien sûr, mais aussi psychologiques, conjugaux...

- l'AMP soulève de sérieuses questions éthiques, insolubles : le dilemme pour les couples du devenir des embryons surnuméraires, de la dissociation de leur sexualité et de leur fécondité...

Pour les AFC, il est nécessaire de développer les recherches sur les causes de l'infertilité et les moyens réellement thérapeutiques qui en découlent. Il est également nécessaire de promouvoir une éducation à la vie qui éclaire la portée et la nature de la relation entre un homme et une femme. Par ailleurs, puisque certaines causes de l'infertilité sont désormais connues, il convient de ne pas se lasser de développer la prévention en la matière.

C'est à cette condition aussi que l'on permettra de ne pas favoriser l'idée qu'il existe un « droit à l'enfant ».

C'est dans cette optique que les AFC ont publié un vade-mecum Comprendre l'Assistance Médicale à la Procréation. Quelle est la nature de la réponse que l'AMP apporte à la souffrance des couples en attente d'enfants ? Quelle est sa portée pour les couples, les enfants ? Le présent vade-mecum entend apporter un éclairage sur ces points, aussi précis que possible, étayé par des témoignages de praticiens et de couples.

Actualités des familles La Croix